07/09/2018 14:03
>>Huit femmes sur dix victimes de harcèlement sexuel dans l'espace public
>>Suède: entrée en vigueur d'une loi sur le consentement sexuel

Les agressions et le harcèlement perturbent l'éducation de 150 millions de jeunes âgés de 13 à 15 ans dans le monde entier, selon un rapport publié jeudi 6 septembre par l'UNICEF. "L'éducation joue un rôle fondamental dans l'édification de sociétés pacifiques. Malgré cela, pour des millions d'enfants dans le monde, l'école n'est pas un lieu sûr", a déploré Henrietta Fore, directrice exécutive du Fonds des Nationsunies pour l'enfance. Selon ce rapport intitulé "Une leçon quotidienne: mettre fin à la violence à l'école, la violence entre camarades", évaluée d'après le nombre d'enfants ayant été victimes de harcèlement au cours de ces derniers mois ou mêlés à une bagarre au cours de l'année passée, est un élément récurrent dans l'éducation des jeunes à travers le monde. "Chaque jour, les élèves sont exposés à de multiples dangers bagarre, pression pour intégrer un gang, harcèlement dans la vie réelle ou en ligne, discipline violente, harcèlement sexuel ou violence armée", a dit la directrice de l'UNICEF. "À court terme, cette situation affecte leur apprentissage; à long terme, elle peut les conduire à la dépression, à l'anxiété et même au suicide. La violence est une leçon qu'aucun enfant n'a besoin d'apprendre", a-t-elle noté. D'après les dernières données disponibles de l'UNICEF, à travers le monde, dans la tranche des 13-15 ans, un peu plus d'un élève sur trois est victime de harcèlement et une proportion comparable d'élèves est mêlée à des bagarres.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang