18/10/2018 22:45

>>Les déchets de la pêche commerciale dans le collimateur du G7
>>Le gouvernement thaïlandais va détruire 861 bateaux de pêche illégaux

Les garde-côtes djiboutiens (GCD) ont intercepté cette semaine 22 pêcheurs yéménites et leurs quatre embarcations pour pêche illégale dans les eaux territoriales de Djibouti, selon un communiqué des GCD publié mardi 16 octobre. Au cours de cette opération, les éléments des GCD ont saisi également à bord de ces bateaux plusieurs centaines de kilos de poissons. Selon la même source, les prévenus ont été placés en garde à vue dans les locaux de la brigade des recherches, d'investigations et des affaires judiciaires des GCD, et leurs embarcations ont été saisies et immobilisées au port de pêche dans l'attente d'une décision judiciaire. Les GCD mènent des missions quotidiennes de surveillance maritime en vue de lutter contre la pêche illégale, la pollution, l'immigration clandestine, la contrebande, la piraterie et le terrorisme maritime. Situé au croisement de la mer Rouge et de l'océan Indien, Djibouti, connu pour la richesse de ses ressources halieutiques, lutte sans relâche contre les pêcheurs yéménites qui viennent souvent pêcher illégalement dans ses eaux territoriales.


Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).