05/06/2020 09:21
La conservatrice des réserves naturelles du Vietnam, Lê Thi Trang, vient d’être honorée comme "Héroïne des hotspots de la biodiversité", un prix décerné par le Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques - CEPF.
>>Biodiversité : agir pour les générations futures
>>Le Vietnam face au défi du déclin de la biodiversité
>>Le Parc national de Núi Chúa, un havre de biodiversité

Trang (droite) et ses collègues dans la Réserve naturelle de Son Trà, à Da Nang (Centre).
Photo : GreenViet/CVN

Le prix de prestige a été alloué le 22 mai par le CEPF à l’occasion de la Journée internationale de la biodiversité 2020 (22 mai) et du 20e anniversaire de sa création. Le CEPF est un programme mondial piloté par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), par le biais de l’Équipe régionale de mise en œuvre (RIT).

Lê Thi Trang, actuellement vice-directrice de l’organisation non gouvernementale GreenViet, compte parmi les dix conservateurs de réserves naturelles honorés dans le monde entier. Elle a été récompensée pour ses efforts inlassables dans la protection des "points chauds" en termes de biodiversité au  Vietnam.

Le succès de la jeune femme a contribué à mettre à jour l’une des histoires les plus saisissantes pour la protection des animaux sauvages au Vietnam. Il s’agissait de la campagne visant à la préservation de la péninsule de Son Trà à Dà Nang (Centre), et particulièrement du douc (Pygathrix nemaeus), une espèce de primate endémique du Laos et du Vietnam, dont la survie dans la région est menacée par le développement du tourisme de masse. Cette lutte a permis de sauver la plupart des doucs qui sont en voie de disparition et de propager également un fort message destiné à sensibiliser le public à la protection de la nature et de la faune sauvage.

Une grande passionnée de nature

"Une femme énergique, dynamique et créative. Le travail de Trang et de son équipe GreenViet est une belle source d’inspiration", a remarqué Jack Tordoff, directeur en management du CEPF.

Diplômée en ingénierie environnementale à l’Université de technologies de Dà Nang, Lê Thi Trang a œuvré en tant que volontaire pour une organisation locale, spécialisée dans l’inspection et la dénonciation de crimes à l’encontre de la faune sauvage dans le Centre du pays.

Actuellement à Green Viet, elle continue sa mission pour l’environnement, en supervisant des initiatives liées à l’éducation, aux relations publiques et au développement.

"L’expertise de Trang et l’organisation GreenViet ont encouragé les actions de la communauté pour la protection de la biodiversité et de l’environnement. Ils jouent un rôle important dans la sensibilisation du gouvernement et des entreprises qui se partagent la tâche de protection des écosystèmes. Car la sauvegarde de la biodiversité est une clé essentielle du développement durable", a conclu Olivier Langrand, directeur exécutif du CEPF.
 
Hông Anh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Un champ d’ananas pour affoler son compteur de Hormis les cavernes Mua ou Tam Côc - Bich Dông, la province de Ninh Binh abrite également une nouvelle destination attirant les visiteurs. Il s’agit d’un champ d’ananas dans la ville de Tam Diêp.