30/01/2021 11:25
Lê Thi Viêt Thu, une femme d’origine vietnamienne, vit dans la ville d’Oldenburg. Elle travaille pour l’association Netwin 3.0, partie prenante d’un programme national visant à aider les réfugiés dans leur intégration en Allemagne.
>>Les Vietnamiens en France
>>Vietnam appelle la communauté internationale à s'unir pour aider la Syrie

Lê Thi Viêt Thu est la seule personne d’origine vietnamienne travaillant pour les organisations Netwin 3.0 et Pro:Connect. Photo : CTV/CVN
Chaque année, plusieurs centaines de milliers de personnes arrivent en Allemagne pour y chercher une vie meilleure. L’intégration dans un pays étranger à la culture différente est souvent difficile. C’est pour cela que le gouvernement allemand et les associations Netwin 3.0 et Pro:Connect s’efforcent de venir en aide à ces populations réfugiées.

Aider à l’intégration des refugiés

C’est à la fin de l’année 2015, alors que l’Allemagne avait reçu plus de 800.000 demandes d’asile, que l’association Pro:Connect fut créée à Oldenburg. L’objectif de cette organisation à but non lucratif est de venir en aide aux réfugiés dans leur intégration. En quelques années seulement, de nombreuses autres organisations, dont Netwin 3.0, ont été impliquées dans les projets de Pro:Connect.

Depuis 2015, les projets de Pro:Connect et de ses partenaires ont aidé plus de 800 demandeurs d’asile. Parmi eux, plus de 200 ont pu trouver des emplois tels qu’opérateur sur machines automatisées pour un producteur de matériaux de construction, conducteurs de bus, de train, caissière de supermarché, cuisinier en hôpital, aide-soignant, infirmier ou encore mécanicien réparateur automobile… De plus, 350 autres poursuivent une formation professionnelle à l’université.

L’association Netwin 3.0, intégrée au projet, est, quant à elle, venue en aide à plus de 500 réfugiés originaires de Syrie, d’Iran, d’Irak, de Somalie ou encore d’Érythrée. Lê Thi Viêt Thu travaille pour cette association qui les aide à trouver un logement et à suivre des cours de langue.

Un environnement international

En 2020, l’Allemagne a enregistré une baisse continue des demandes d’asile.
Photo : Reuters/VNA/CVN


Avant d’émigrer avec sa famille en Allemagne, Lê Thi Viêt Thu travaillait au Service du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales de Hanoï. En Allemagne, elle trouva du travail dans le domaine de la formation professionnelle et c’est à ce moment-là qu’elle fut mise en contact avec des personnes travaillant pour le projet Netwin 3.0. "En mobilisant des financements pour les cours d’orientation professionnelle, j’ai rencontré un personnel du Netwin 3.0 qui lançait alors les premières démarches de ce projet. N’ayant pas été formée dans le domaine, je n’ai malheureusement pas été embauchée après le premier entretien", se souvient-elle.

Néanmoins, elle n’abandonne pas et trouve un emploi à durée déterminée au sein du projet dans la ville d’Oldenburg. Elle sera tout d’abord en charge de la gestion des données des personnes immigrantes. Puis elle gagnera en responsabilités et signera finalement un contrat sur le long terme. Son dernier poste lui offre la possibilité de voyager à l’étranger, dans les pays d’Europe, d’Asie et au Canada. Elle peut mettre à profit son expérience à travers de nombreuses activités : création de formations professionnelles, mise en place de stages et de cours de langue, scolarisation des enfants dans des centres dédiés, etc.

La ville d’Oldenburg. Photo : CTV/CVN

Bien que seule personne d’origine vietnamienne travaillant pour les organisations Netwin 3.0 et Pro:Connect, Viêt Thu se plait dans cet environnement international lui permettant de rencontrer des collègues venant de nombreux pays différents et parlant des langues différentes.

"Nous organisons souvent des déjeuners de groupe au bureau où chacun cuisine des plats préférés de sa famille ou de son pays. Les deux spécialités vietnamiennes, +nem+ et +pho+, sont hautement appréciées par nos collègues. C’est l’occasion pour nous de mieux se comprendre et d’améliorer nos relations professionnelles", partage-t-elle avec un large sourire.

Souhaitons bonne chance aux projets de Netwin 3.0 et Pro:Connect et à Lê Thi Viêt Thu pour 2021 !
 
Pham Thi Vuong Lu/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre