31/12/2019 22:18
Le raffinement dont savent faire preuve les artisans vietnamiens, raffinement qui n’a d’égal qu’un savoir-faire à toute épreuve, trouve son accomplissement dans la laque. À Hà Thai, qui est un village de la périphérie de Hanoï, les maîtres laqueurs sont de véritables artistes. En un peu plus de deux siècles, ils ont acquis une notoriété telle qu’ils font aujourd’hui figure de référence.

>>L’artisanat vietnamien en fête dans l’ancienne capitale de Huê
>>La poterie de Huong Canh menacée 
>>À la découverte de la vannerie des Nùng à Cao Bang
 

Quelques produits de Hà Thai. Photo : VOV/VNA/CVN


Le village en question s’est successivement appelé Cu Tràng, puis Dông Thai. Ce n’est qu’au début du 20è siècle qu’il a pris le nom de Hà Thai, sous lequel il est connu aujourd’hui.

Les maîtres laqueurs, eux, n’ont pas attendu que le village s’appelle Hà Thai, pour y faire briller leur talent. Ils y étaient déjà solidement implantés dès le XVIIe siècle. Au départ, ils produisaient surtout des meubles de culte pour le compte de l’aristocratie locale, des meubles dont la qualité était appréciée, et certainement à juste titre. Mais il faudra, aux laqueurs de Hà Thai, attendre les années 1960 pour être reconnus comme des maîtres, et 2001 pour voir leur village inscrit sur la liste des villages dits de métier. Pour Lê Van Hùng, le président du Comité populaire de Duyên Thai, la commune à laquelle est rattaché le village, cette émergence résulte d’une tradition solidement ancrée dans le temps. 

"La laque est un artisanat qui se transmet de génération en génération, chez nous.  Des foyers de laqueurs, il y en a plus de mille, actuellement, et des maîtres laqueurs, une douzaine, dont un artisan émérite !... Et vous savez, Hà Thai est maintenant l’un des villages modèles de la capitale", nous dit-il.    

Quelques produits de Hà Thai

Si auparavant, le bois, le bambou et le rotin étaient les principaux matériaux utilisés, les artisans n’hésitent pas à recourir à d’autres matériaux comme la céramique, l’idée étant d’innover et de diversifier les produits, comme nous l’explique très bien Nguyên Thi Hôi, qui, soit dit en passant, est la preuve vivante que la laque n’est pas qu’une affaire d’homme…

"Les artisans de Hà Thai se distinguent par l’extraordinaire variété de leurs produits", nous confirme-t-elle. "Il y a le marché domestique, c’est une chose, mais aussi le marché international ! Dans ce domaine aussi, nous avons des ambitions !"

Des ambitions, oui, et qui n’ont rien d’une chimère. La réputation des produits de Hà Thai a largement dépassé nos frontières. On se les arrache, même à l’étranger où ils sont prisés pour la somme de savoir-faire artisanal qu’ils représentent, mais aussi pour leur aspect typiquement vietnamien, qui leur confère un charme supplémentaire. La rigueur des maîtres laqueurs est ainsi largement récompensée, comme le constate Nguyên Dinh Diên, qui fait partie de l’élite de l’élite, c’est-à-dire de la très officielle section des maîtres laqueurs expérimentés du village. 

"Avant, nos produits étaient exportés vers l’Union soviétique, la Pologne, l’Allemagne de l’est… Mais aujourd’hui, nos meubles ont conquis les marchés les plus exigeants : les États-Unis, la France, la République de Corée, le Japon !... ", s’enthousiasme-t-il.  

De l’enthousiasme, de la créativité, les artisans de Hà Thai en ont à revendre. Leur cher village dit de métier fait désormais partie des 100 meilleurs de tout le Vietnam. Alors naturellement, ils sont fiers, et ils ont raison de l’être… Artistes autant qu’ouvriers, ils ne se contentent pas de perpétuer une tradition, ils la subliment…

VOV/VNA /CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

Les touristes européens affluent toujours au Vietnam Si l’épidémie de COVID-19 a un impact négatif sur l'industrie du tourisme, le nombre de visiteurs européens au Vietnam reste relativement stable.