02/06/2018 17:47
Une tortue avec une apparence similaire à celle de la tortue qui vivait dans le lac Hoàn Kiêm (lac de l’Épée restituée), au coeur de la capitale, a été trouvée au chef-lieu de Son Tây, en banlieue de Hanoï. Mais selon un expert, il reste à confirmer si elles sont de la même espèce.
>>Tortue de Hoàn Kiêm : trois scénarios avancés pour conserver la dépouille
>>La légendaire tortue géante de Hoàn Kiêm sera conservée
>>La légendaire tortue géante de Hoàn Kiêm s’en est allée
>>L’ange gardien de la tortue du lac Hoàn Kiêm
 
Une nouvelle tortue découverte dans le lac Xuân Khanh, au chef-lieu de Son Tây (gauche), et la tortue à Dông Mô de la même espèce de celle qui vivait dans le lac Hoàn Kiêm, à Hanoï.
Photo : MT/CVN

L’Asian Turtle Program (ATP), le programme sur les tortues d’Asie, a annoncé qu’elle avait trouvé récemment, dans le lac Xuân Khanh, au chef-lieu de Son Tây, à Hanoï, une tortue de la même espèce que celle qui vivait dans le lac Hoàn Kiêm, en utilisant des techniques de test d’ADN environnemental (eDNA).

L’ATP a considéré cette découverte comme révolutionnaire puisque la dernière tortue qui vivait dans le lac Hoàn Kiêm - l’une des dernières tortues géantes du genre Yangtze à carapace molle - est décédée en janvier 2016.

Cette espèce ne compte plus que trois spécimens vivants, deux en Chine et un découvert en 2007 dans un lac à l’extérieur de Hanoï. Si la tortue trouvée par l’ATP est de la même espèce que celle qui vivait dans le lac Hoàn Kiêm, elle portera le nombre de ces spécimens à quatre. La nouvelle découverte donne espoir aux scientifiques vietnamiens en matière de préservation de l’espèce.

Selon Hoàng Hà, un cadre de l’ATP, le lac Xuân Khanh a fait l'objet d'une recherche en 2012. À cette époque, une photo d'une grande tortue y est apparue. Cependant, elle n'était pas assez claire pour confirmer qu'il s'agit de l'image d'une tortue. Les observations pendant cette période n'ont pas donné de résultats satisfaisants.

Après l'apparition de nouvelles informations sur cette tortue en 2016, l'ATP a effectué à nouveau des observations en 2017. Après des milliers d'heures, la tortue a été vue quelques fois. Et en mai 2017, Nguyên Van Trong, un pêcheur impliqué dans la conservation de l'ATP depuis 2007, a pu capturer une photographie de meilleure qualité montrant que la tortue était à carapace molle. Pourtant, ce n’était pas suffisant pour identifier cette espèce.

"Nous avons décidé de prélever des échantillons d’eau dans le lac et de les faire analyser dans un laboratoire de l’Université d’État de Washington (États-Unis)", partage M. Hà.

Auparavant, l’ATP a coopéré avec l’organisation américaine Turtle Survival Alliance et le Docteur Caren Goldberg, de l’Université d’État de Washington, pour appliquer les tests eDNA - une technique axée sur la détection des plus petites traces génétiques dans l’eau, souvent appliquée aux poissons et aux amphibiens, dans la détermination de cette espèce de tortue.

Un espoir de reproduction

Un cadre de l'ATP observe le lac Xuân Khanh.
Photo : TP/CVN

L’analyse a montré que les traces génétiques trouvées dans l’eau du lac Xuân Khanh étaient cohérentes avec celles trouvées dans le lac Hoàn Kiêm. Des résultats encourageants. Après la mort de la tortue géante du lac Hoàn Kiêm en janvier 2016, seulement trois spécimens appartenant à cette espèce ont été recensés. Deux - un mâle et une femelle - sont pris en charge au zoo de Suzhou en Chine, et un autre a été découvert en 2007 dans le lac Dông Mô, au nord de Hanoï.

La reproduction de cette espèce rencontre beaucoup de difficultés. Le couple de tortues élevées en Chine était porteur de beaucoup d’espoirs. Pourtant, les efforts de reproduction ont échoué. La découverte de cette nouvelle tortue apporte un nouvel espoir pour la préservation de cette espèce précieuse.

Pourtant, M. Hà fait savoir que cette tortue découverte à Xuân Khanh est confrontée actuellement à de nombreux risques car ce lac est petit et c’est un lieu de pêche. L’ATP vient pour cette raison de demander par une note urgente aux autorités locales et aux services compétents du Vietnam de coopérer avec lui dans la protection de cette tortue.

Cependant, le Professeur Hà Dinh Duc, un biologiste qui a passé des années à étudier la dernière tortue de Hoàn Kiêm, a déclaré que les preuves de l’ATP n’étaient pas suffisantes pour confirmer si les deux tortues appartenaient à la même espèce.

Selon lui, comme les scientifiques de l’ATP n’ont pas pu capturer la tortue et ont mené des études uniquement sur la base d’observations et d’échantillons d'eau, il reste à confirmer si la tortue trouvée est de la même espèce que la tortue de Hoàn Kiêm. "Attraper une tortue dans un lac si profond et si grand n’est pas une tâche facile", indique-t-il.
 
Huong Linh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Douceur de vivre sur l’île de Quan Lan à Quang Ninh Située dans le golfe du Bac Bô, aux confins septentrionaux du pays, à proximité de sites touristiques célèbres tels les baies de Ha Long et Bai Tu Long ou encore la plage de Trà Cô, l’île de Quan Lan, province de Quang Ninh (Nord), abrite de magnifiques paysages encore intacts.