22/10/2020 23:41
Le 22 octobre, la Banque mondiale (BM) a publié un rapport contenant une analyse approfondie et multidisciplinaire des catastrophes naturelles dans les régions côtières du Vietnam et une évaluation sur les activités de gestion des risques.
>>Les États-Unis soutiennent la réponse du Vietnam aux catastrophes naturelles
>>Les catastrophes naturelles provoquent 215 millions d’USD de pertes
>>Kiên Giang aux côtés des personnes touchées par le COVID-19 et les catastrophes naturelles

De graves inondations affectent directement 26% des hôpitaux et cliniques publics et 11% des écoles de la région. Photo : Van Ty/VNA/CVN

Le rapport contenant une analyse approfondie et multidisciplinaire des catastrophes naturelles dans les régions côtières du Vietnam et une évaluation sur les activités de gestion des risques a été mis en œuvre conjointement par le gouvernement du Vietnam, la Banque mondiale et le Fonds mondial pour l'atténuation des catastrophes naturelles.

Trân Quang Hoài, chef du Département général de la prévention et du contrôle des catastrophes naturelles (ministère de l'Agriculture et du Développement rural), a déclaré que pour atteindre l'objectif d'un développement durable et résilient au changement climatique dans les régions côtières du Vietnam, les défis des chocs naturels et du changement climatique ne peuvent être ignorés. Les localités doivent investir pour améliorer leur résilience si elles veulent atteindre la prospérité économique.

Carolyn Turk, directrice nationale de la Banque mondiale au Vietnam, a déclaré que si le Vietnam poursuit sa tendance au développement économique rapide dans les zones à haut risque actuelles, les dommages causés par les catastrophes naturelles augmenteront. Il est temps d'adopter une nouvelle approche pour équilibrer les risques et les opportunités afin que les zones côtières du Vietnam puissent continuer à être le moteur de la croissance, tout en assurant leur résilience aux chocs.

Le rapport présente des statistiques alarmantes sur la vulnérabilité de la zone côtière et les secteurs les plus gravement touchés. Le rapport estime que 12 millions de personnes y sont exposées au risque de tempêtes violentes et d'inondations. Une moyenne de 852 millions d’USD par an (soit 0,5% du PIB du Vietnam) et 316.000 emplois dans les secteurs économiques clés sont affectés par le risque d'inondations.

Les infrastructures et les installations publiques sont également exposées à ces risques, ce qui signifie que la prestation de services peut être perturbée pendant les périodes de première nécessité. De graves inondations affectent directement 26% des hôpitaux et cliniques publics et 11% des écoles de la région. Plus d'un tiers des réseaux électriques vietnamiens sont situés dans des zones boisées, et risquent donc d'être endommagés par la chute d'arbres lors des tempêtes.

Le rapport sur le renforcement de la résilience dans la région côtière fournit un plan d'action concret dans cinq domaines stratégiques qui devrait être mis en œuvre d'urgence et de manière décisive.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Une conférence nationale sur le tourisme prévue à Quang Nam Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a accepté la proposition d'organiser la Conférence nationale sur le tourisme dans la province de Quang Nam (Centre), afin de passer en revue les développements récents de l'industrie du tourisme, et de proposer des mesures pour l'aider à se redresser.