28/11/2021 12:00
En vue des prochaines grandes échéances régionales comme les SEA Games 31 et les ASIAD 19, les 200 meilleurs sportifs des disciplines prioritaires recevront une préparation de haut niveau.
>>Vers un nouveau départ du sport vietnamien
>>Sportifs cibles : chacun peut tirer son épingle du jeu

La natation fait partie des disciplines bénéficiant d’importants investissements de la part des instances sportives nationales.
Photo : VNA/CVN

Le ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Van Hùng, a récemment travaillé avec les responsables du Département général de l’éducation physique et des sports sur l’élaboration des plans d’investissement à long terme en faveur du sport de haut niveau.

L’objectif est de déterminer la liste des disciplines où le Vietnam dispose de brillants représentants, expérimentés ou en devenir et qui ont le potentiel de remporter un titre lors des 31es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31) et des 19es Jeux asiatiques (ASIAD 19) disputés en 2022 ainsi que des Jeux olympiques (JO) de Paris 2024.

Environ 200 sportifs sélectionnés

Selon Nguyên Van Hùng, le Département général de l’éducation physique et des sports doit étudier et choisir minutieusement et exactement les disciplines qui peuvent être adaptées à la stratégie de développement du sport pour les cinq ans à venir.

"Il est important de réexaminer les processus de détection et de formation des jeunes pépites. Il faut notamment attacher de l’importance au recrutement des entraîneurs et experts étrangers disposant d’une expérience étendue dans les disciplines sélectionnées", a-t-il insisté.

M. Hùng a estimé que les résultats insatisfaisants de la délégation vietnamienne aux JO de Tokyo 2020 a mis en évidence les faiblesses du secteur sportif et le travail qui doit être fait pour améliorer la situation.

L’athlète Nguyên Thi Oanh figure dans la liste des sportifs cibles depuis plusieurs années.
Photo : VNA/CVN
Le vice-ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme, Hoàng Dao Cuong, chargé du secteur sportif, a abondé dans ce sens : "Nous devons reconnaître un problème, c’est qu’un certain nombre de disciplines olympiques ne sont pas adaptées à la condition physique des Vietnamiens. Par conséquent, la possibilité de décrocher une médaille est proche de zéro. Nous devons examiner attentivement les disciplines et voir quelles sont celles qui pourraient bénéficier d’investissements de grand ampleur sur le long terme", a-t-il déclaré.

En vue des prochaines grandes échéances sportives, à commencer par les SEA Games 31 et les ASIAD 19, environ 200 meilleurs éléments seront inscrits dans la stratégie à long terme du sport national. Parmi eux, 100 figureront dans un groupe spécifique qui, aux dires de Trân Duc Phân, chef adjoint du Département général de l’éducation physique et des sports, bénéficiera de conditions d’entraînement idéales, avec des équipements homologués, des programmes personnalisés, un suivi médical et nutritionnel approprié, le tout accompagné d’un salaire décent. Autrement dit, les instances sportives nationales donneront à ces joyaux les moyens à la hauteur de leur potentiel.

Ces dernières années, le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme approuvait annuellement la liste des coachs et sportifs bénéficiant d’importants investissements. Les personnes sélectionnées recevaient une somme de 800.000 dôngs par jour pour les repas et leur préparation physique. 

La sélection des meilleurs sportifs pour leur faire bénéficier de conditions d’entraînement optimales est considérée par les experts comme une grande avancée pour le milieu sportif professionnel. Jusqu’à présent, aucune distinction n’était faite entre les sportifs, qui recevaient une aide financière égale.

C’est sur la base des performances lors des compétitions nationales et internationales que le Département général de l’éducation physique et des sports choisit les sportifs les plus prometteurs. Ces derniers doivent donner le maximum et montrer qu’ils sont dignes d’y figurer, sous peine d’être remplacés.

Bien exploiter la force interne

Cette année, en raison de la pandémie de COVID-19, beaucoup de sportifs prometteurs ne seront pas envoyés faire des stages à l’étranger dans des structures conçues pour le haut niveau, dont les meilleurs éléments de la natation.

Néanmoins, le complexe sportif national de My Dinh dispose d’installations adaptées à la formation professionnelle pour la natation et l’athlétisme. Après l’avoir visité avec le plus grand soin, les responsables du Département général de l’éducation physique et des sports ainsi que le staff de ces deux disciplines ont décidé d’y peaufiner les membres de la sélection nationale. C’est ainsi que les nageurs prometteurs comme Huy Hoàng, Hung Nguyên, Quy Phuoc et My Thao s’y entraîneront, tout comme les meilleurs éléments de l’athlétisme qui s’exerceront sur la piste en caoutchouc du stade national de My Dinh.

Selon Trân Duc Phân, afin de disposer de ressources d’investissement pour les sportifs et coachs sélectionnés, il faudra que l’investissement de la part du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme ainsi que du Département général de l’éducation physique et des sports soit important. Néanmoins, cela ne suffira pas. Il est nécessaire aussi de mobiliser le secteur privé pour que celui-ci investisse massivement dans le sport et notamment les disciplines ciblées. Plusieurs disciplines ont d’ailleurs commencé ce travail, comme la boxe, le tennis et le badminton.

Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam

Préparer les conditions pour accueillir les touristes étrangers Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a présidé, le 24 janvier, en ligne et en présentiel, un séminaire sur la feuille de route et les solutions pour accueillir les touristes étrangers, avec 20 points de connexion dans des villes et provinces.