13/02/2013 11:16
Au siège de l’Agence Vietnamienne d’Information, 5, rue Ly Thuong Kiêt à Hanoi, est installée une statue en bronze du Président Hô Chi Minh. C’est le cadeau du Parti du Travail mexicain.


Le sculpteur Pedro Ramirez Ponzanelli.
Photo : CTV/CVN

Le Parti du Travail (PT) du Mexique a offert au Vietnam trois statues du Président Hô Chi Minh, dont une à l’Agence Vietnamienne d’Information (AVI) à l’occasion de l’inauguration de ses nouveaux locaux – le Centre national des informations, au 5, rue Ly Thuong Kiêt à Hanoi. Un symbole fort de la solidarité et de l’amitié du Mexique envers l’AVI et le peuple vietnamien.

Cette image de l’Oncle Hô au travail dans le jardin floral du Palais présidentiel immortalisée par le photographe Dinh Dang Dinh est devenue un symbole de la grandeur mêlée de simplicité du Guide de la nation vietnamienne.

La statue en bronze de l'«Oncle Hô travaillant dans le jardin floral du Palais présidentiel» remise à l’AVI est une oeuvre du sculpteur mexicain Pedro Ramirez Ponzanelli, également auteur de trois autres statues du Président Hô Chi Minh. Alors que l’une a été installée dans le centre historique de la ville de Mexico en 2009, les deux autres ont été offertes au Vietnam par le PT du Mexique.

La première statue avait été remise à la capitale vietnamienne à l’occasion du Millénaire de Thang Long-Hanoi (en 2010) par Pedro Vazquez Gonzalez, membre du politburo, président du groupe des parlementaires du PT du Mexique. La deuxième statue a été offerte en juin 2011 au peuple vietnamien à l’occasion du 121e anniversaire de naissance du Président Hô Chi Minh, et du centenaire de son départ à l'étranger.

Cette statue a été installée le 15 juin 2011 au Palais présidentiel en présence du secrétaire général du PT du Mexique, Alberto Anaya Gutierrez. Selon lui, le Président Hô Chi Minh restera toujours pour les membres du PT du Mexique le symbole d'un héros de la libération nationale, un militant international ayant eu des contributions considérables en faveur du mouvement international communiste et ouvrier.

Quatre statues sur le Président Hô Chi Minh

La statue en bronze de l’«Oncle Hô assis travaillant dans le jardin floral du Palais présidentiel» installée au Centre national d’information, 5 rue Ly Thuong Kiêt, Hanoi.

Photo : Phuong Mai/CVN


Le sculpteur mexicain Pedro Ramirez Ponzanelli est né en 1973 à Mexico, dans une famille d’artistes d’origine italienne. Il a participé à la réalisation de plusieurs ouvrages importants comme la cathédrale de Carrara en Italie, le Palais des beaux-arts, le monument de l’indépendance au Mexique... Pedro Ramirez Ponzanelli s’intéresse particuliè-rement au maintien des grandes figures de l’histoire et participe continuellement aux projets mettant les grands hommes de ce monde sur le devant de la scène.

Avant de réaliser la première statue du Président Hô Chi Minh en 2009, le sculpteur l’a étudié dans les moindres détails par le biais des photos, livres, journaux et de toutes sortes de documents disponibles.

Une fois à l’ambassade du Vietnam au Mexique, l’artiste a véritablement pris conscience, en regardant la photo L'Oncle Hô assis travaillant dans le jardin floral du Palais présidentiel, du photographe Dinh Dang Dinh, de la vraie dimension de cet homme.

«Il s’agit d’un homme qui mérite d’être honoré au plus haut point. Cette photo de lui au travail symbolise cette formidable faculté qu’il avait de rassembler, de fédérer l’ensemble du peuple vietnamien», dit le sculpteur mexicain. Une photo qu’il a choisie pour modèle, cette statue étant aujourd’hui installée au Parc de la liberté pour les nations, au centre de la capitale Mexico. Un parc depuis très fréquenté, par les Mexicains ainsi bien sûr que par les Vietnamiens installés là-bas.

Huong Linh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.