14/07/2018 22:47
La Compagnie par actions d'installation des machines du Vietnam - Lilama vient de signer un contrat de fabrication et d’installation de structures en acier pour un projet d'usine d'engrais A/U au Brunei.
>>Pham Binh Minh rencontre le deuxième ministre des Affaires étrangères et du Commerce du Brunei
>>Vietnam - Brunei : volonté commune de dynamiser la coopération
>>ASEAN : le PM Nguyên Xuân Phuc rencontre le sultan du Brunei

Cérémonie de signature du contrat entre le directeur général de Lilama, Lê Van Tuân (droite), et le représentant de Thyssenkrupp Industrial Solution AG.
Photo: VNA/CVN

L’usine d’engrais dont le maître d’ouvrage est Thyssenkrupp Industrial Solution AG (tkIS-Allemagne), couvre 23 ha dans la zone industrielle Sungai Liang Industrial Park (SPARK) du Brunei, à 100 km de la capitale Bandar Seri Begawan.

Aux termes de ce contrat, Lilama effectuera la fabrication et l’installation des équipements mécaniques qui représente environ 80% du travail mécanique du projet et pourrait augmenter dans la mise en œuvre. Le projet sera réalisé à partir du décembre 2018 jusqu’en octobre 2020.

Selon le directeur général de Lilama, Lê Van Tuân, ce projet a des exigences strictes en matière de qualité, de marche de l'exécution des travaux et notamment de sécurité dans la construction.

L’usine d’engrais A/U Brunei est le premier projet que Lilama réalise à l'étranger, avec la fourniture de matériaux, de main-d'œuvre et de machines de construction. Ce projet ouvrira de nombreuses opportunités de coopération avec les partenaires étrangers et créera ainsi plus d’emplois dans l’avenir pour Lilama.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

Appliquer les TI pour dégager les difficultés du tourisme Au cours des dernières années, le tourisme a connu un taux de croissance plus élevé que celui de l’économie nationale. Cependant, il sera très difficile pour le secteur de maintenir son taux de croissance actuel car il est confronté à un certain nombre de lacunes en termes de politique de visa et d’infrastructures aériennes.