29/07/2021 16:50
Le Secrétariat de l’ASEAN et le Conseil d’affaires de l’Asie de l’Est ont récemment organisé le webinaire "Débloquer l'accord de Partenariat économique global régional (RCEP) pour les entreprises : le commerce des marchandises".
>>ASEAN : promotion du rôle des femmes dans l'agriculture
>>La République de Corée et l'ASEAN cherchent à améliorer leur accord de libre-échange
>>Le Vietnam œuvre pour le renforcement des liens ASEAN - Japon

Les participants au webinaire "Débloquer le RCEP pour les entreprises : le commerce des marchandises".
Photo : ASEAN/CVN

La manifestation est la première d’une série de webinaires sur le RCEP qui sera organisé tout au long de l’année dans le cadre de sa campagne publique pour mieux informer les milieux d’affaires sur la façon d’utiliser le RCEP pour leurs entreprises.

Dans son allocution d’ouverture, le secrétaire général de l’ASEAN, Dato Lim Jock Hoi, a déclaré qu’en raison de la pandémie de COVID-19 en cours, la valeur du commerce extérieur de l’ASEAN a diminué de 5,5% et l’économie de la région s’est contractée de 3,3%. Cependant, l’économie de la région devrait rebondir cette année.

“L’économie de l’ASEAN devrait croître de 4% cette année et de 5,2% l’année prochaine. Mais ces perspectives économiques positives ne sauraient être un motif de contentement car il existe un risque de croissance inégale qui pourrait aggraver l’écart de développement”, a-t-il averti, ajoutant qu’il est nécessaire d’assurer un taux d’utilisation élevé du RCEP parmi les entreprises de la région.

Le webinaire s’est concentré sur l’aspect du commerce des marchandises du RCEP et a abordé un certain nombre de questions importantes, telles que la liste des engagements tarifaires, le traitement tarifaire préférentiel, les mesures non tarifaires dans le commerce des marchandises et les recours commerciaux dans le cadre du RCEP.

Les participants ont tous convenu que la sensibilisation du public est aussi importante que le processus de négociation lui-même. Sans une véritable campagne de sensibilisation du public sur la manière d’utiliser les préférences offertes par le RCEP, l’accord risquerait d’avoir un faible taux d’utilisation et un impact minimal sur les entreprises.

Ils ont également suggéré que le Secrétariat de l’ASEAN travaille en étroite collaboration avec les conseils d’entreprises régionaux et nationaux pour organiser des événements ciblant les petites et moyennes entreprises afin de les sensibiliser aux avantages du RCEP.

Le RCEP, signé par 15 pays en novembre 2020, entrera en vigueur 60 jours après avoir été ratifié par au moins six membres de l’ASEAN et trois pays non membres de l’ASEAN. Parmi les signataires, Singapour et la Chine ont achevé les procédures de ratification.

L'accord vise à créer une gigantesque zone de libre-échange entre les dix États de l’ASEAN - le Brunei, le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam - et l’Australie, la Chine, le Japon, la Nouvelle-Zélande et la République de Corée.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Le sud de Phu Quôc émerge comme un nouveau paradis de villégiature En cette période stressante, trouver un bel espace pour se détendre sera une tendance et le sud de Phu Quoc dans la province de Kiên Giang dans le delta du Mékong, apparait comme une destination idéale pour une "mise au vert" idéale.