28/09/2021 07:14
Malgré un contexte mondial toujours en proie à la pandémie de COVID-19, la reprise du tourisme est aujourd’hui mise à l’agenda des États. Le Vietnam et les pays de l’ASEAN ont discuté ensemble d’une stratégie conjointe de réouverture.
>>Quand le tourisme sauve l’identité culturelle
>>Le plan d'accueil des visiteurs étrangers à Phu Quôc reste inchangé
>>Quang Ninh et Phuket discutent de la reprise du tourisme post-pandémique

Le parc VinWonders Phu Quôc, province méridionale de Kiên Giang.
Photo : VNA/CVN

Lors du récent "Forum mondial du tourisme 2021" en Indonésie, les ministres du tourisme de l'ASEAN ont fait savoir que les pays membres se préparent à la réouverture progressive de leurs frontières.

Doàn Van Viêt, vice-ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme du Vietnam, a salué les nombreux efforts conjoints de l'ASEAN pour promouvoir la reprise de l'industrie du tourisme dans la région. Parmi les avancées qui sont sorties de ce forum, on peut citer un plan de relance du tourisme de l'ASEAN post-COVID-19 et un projet de guide sur l'hygiène et la sécurité en faveur des personnes travaillant dans ce secteur de la région.

Lors d’une session de discussion des ministres du tourisme de l'ASEAN sur le thème "Réouverture des destinations de l'ASEAN aux touristes internationaux", le représentant vietnamien a déclaré que pour surmonter la pandémie et relancer l'industrie touristique de l'ASEAN, les pays doivent agir ensemble, en définissant des objectifs communs et particuliers. M. Viêt a souligné que la confiance mutuelle, l'étroite coopération, l'avantage de la situation géographique et de la politique sans visa dans la région faciliteront la reprise du tourisme dans la région.  

Dans un avenir proche, "nous pourrons continuer à promouvoir l'image de l'ASEAN en tant que destination commune sûre et attrayante", a-t-il conclu.

Le représentant vietnamien a proposé aux ministres de l'ASEAN de coordonner les actions pour établir et mettre en œuvre des plans de restauration, des normes et des procédures de sécurité post-COVID. Dans le même temps, les pays membres sont invités à partager leurs expériences, stratégies et plans de reprise du secteur, des programmes de publicité et de promotion en ligne, les expériences d'application de la technologie numérique afin d'améliorer la compétitivité, etc.

De son côté, le Vietnam se prépare désormais pas à pas à la reprise économique parallèlement à la prévention de la pandémie. La main-d'œuvre dans l'industrie du tourisme est également prioritaire pour la vaccination. L'ouverture pilote de l'île de Phu Quôc aux visiteurs étrangers commencera à partir d’octobre prochain pour une durée de six mois.
 
Le Palais royal de Bangkok, un site touristique célèbre.
Photo : AFP/VNA/CVN

En 2021, l’industrie du tourisme mondial continue d’être très fortement impactée par l’épidémie de COVID-19. D’après l'Organisation mondiale du tourisme (OMT),  l'économie mondiale devrait perdre cette année 2.400 milliards d’USD. Parmi les pays qui devraient subir la plus forte réduction du PIB, on retrouve la Turquie (-9,1%), l'Équateur (-9%), l'Afrique du Sud (-8,1%), Irlande (-5,9%).

En 2020, la conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) avait prévu que la période de stagnation des voyages internationaux durerait de 4 à 12 mois, causant des dommages durant cette période à l'économie mondiale à hauteur de 1,2 à 3,3 milliards d’USD.

L'Asie-Pacifique apparait comme la région la plus touchée, avec un PIB du secteur en baisse de 53,7% (-1,645 milliards USD), l'emploi en baisse de 18,4% (-34,1 millions d'emplois) par rapport à 2019. Ensuite, l'Europe se classe 2e avec le PIB du secteur en baisse de 51,4% (-1,126 milliards USD) et l’emploi en baisse de 9,3% (-3,6 millions d'emplois).

La vaccination avançant à grands pas dans un grand nombre de régions du monde, il est possible aujourd’hui d’imaginer une reprise progressive des flux touristiques.

L’importance du tourisme 

Dans son message à l'occasion de la Journée mondiale du tourisme 2021 (27 septembre), le secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, a souligné que le désir de voyager et d’explorer le monde est toujours là et que l’industrie de tourisme apporte des retombées économiques et un bien-être social pour des millions de personnes à travers le monde. Il a aussi confirmé le fait que la vaccination contre le COVID-19 permettra un redémarrage en toute sécurité du tourisme, secteur crucial pour un grand nombre de pays en développement.

Une vue de la ville de Moscou.
Photo : VNA/CVN

À travers la célébration de la Journée mondiale du tourisme, l’OMT voulait aussi réaffirmer des valeurs auxquelles toutes les parties prenantes du secteur doivent s’identifier : "nous affirmons notre engagement à ce que les avantages engendrés par le développement du tourisme bénéficient à notre secteur vaste et diversifié, à tous les niveaux, de la plus grande compagnie aérienne à la plus petite entreprise familiale. L’interruption des voyages internationaux en raison de la pandémie a clairement montré la lien étroit entre le tourisme et les problèmes sociaux".

En effet, l’impact économique et social a été ressenti bien au-delà du secteur touristique. Et dans de nombreux endroits, ce sont les membres les plus vulnérables de la société qui ont été les plus durement touchés. "J'invite tous les membres, associés, gouvernements, destinations et entreprises à se joindre à nous pour célébrer chaque année la fête du tourisme en raison de l'importance de cette activité pour tous ", a déclaré Zurab Pololikashvili.
 
Thao Nguyên/CVN
 
* Article publié dans le cadre de la mise en œuvre de l'arrêté gouvernemental 84/NQ-CP daté du 29 mai 2020 sur les mesures mises en œuvre pour pallier aux difficultés dans la production et les affaires commerciales, doper le déblocage des investissements publics et assurer la sécurité sociale dans le contexte de pandémie de COVID-19.
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Hô Chi Minh-Ville redémarre ses circuits fluviaux Les trajets fluviaux sur la rivière Saigon ont repris depuis quelques jours, permettant aux citadins de s’aérer l’esprit à la réserve de Cân Gio. Plusieurs autres itinéraires s’ouvriront dans les prochaines semaines.