01/05/2020 20:33
L’hebdomadaire russe Argument et Fait a publié jeudi 30 avril un article intitulé La raison pour laquelle le Vietnam peut maîtriser le COVID-19 dès le début tout en questionnant si la Russie peut appliquer les expériences vietnamiennes dans son propre combat.
>>Des médias étrangers apprécient l'expérience vietnamienne
>>La quarantaine est une stratégie clé au Vietnam, selon un journal japonais

Capture d'écran de l'article de l'hebdomadaire russe "Argument et Fait". 
Photo : Hoàng Phuong/CVN

L’article La raison pour laquelle le Vietnam peut maîtriser le COVID-19 dès le début a remarqué qu’avec une population de 96 millions d’habitants, pour l’heure, le Vietnam signalait 270 cas contaminés du virus SARS-CoV-2 et aucun décès.

Selon cet article, depuis la détection du premier cas contaminé au virus SARS-CoV-2 au Vietnam le 23 janvier, puis 13 cas le 7 février, le nombre de patients de COVID-19 a fortement augmenté. Toutes les écoles au Vietnam sont fermées et le gouvernement vietnamien a rapidement créé le Comité de pilotage national de la prévention et de la lutte contre la pandémie de COVID-19.

Dans un court laps de temps, des équipements modernes dont les respirateurs et des meilleurs médecins ont été mobilisés au combat contre le COVID-19. Le Vietnam a tiré des expériences après avoir affronté au syndrome respiratoire aigu sévère (SARS) en 2003 avec 63 contaminés et cinq décès. Ainsi, le gouvernement a décidé de faire de son mieux pour endiguer la pandémie le plus tôt possible, a qualifié l’article.

Comme à Moscou, les visiteurs venus des régions épidémiques doivent être mis en quarantaine. De même, le test du SARS-CoV-2 est appliqué rapidement et à tous lieux. Les habitants doivent porter obligatoirement des masques une fois sorti. Des masques faciaux sont vendus dans toutes les pharmacies sans compter leur distribution dans la rue par les volontaires, a précisé l’article.

L’article a aussi mentionné autres mesures énergiques appliquées par le Vietnam pour chercher à contenir la pandémie dont la suspension des vols à destinations des pays épidémiques, la limitation des bus interprovinciaux, la prolongation de la durée de mise en quarantaine des cas contaminés si nécessaire, le pratique de la distanciation sociale, l’interdiction des activités de divertissement dans les lieux publics… En particulier, le Premier ministre vietnamien rappelle toujours les habitants de ne pas être subjectifs.

Le représentant de l’Organisation mondiale de la santé au Vietnam, Kidun Park, a apprécié des premiers succès du Vietnam dans le combat contre le COVID-19 en ajoutant que la réponse rapide du pays constituait un élément aboutissant aux succès. 

Enfin, l’article a souligné que durant une semaine, le Vietnam n’avait détecté aucun cas de COVID-19 et que le pays avait levée le 23 avril la mesure de distanciation sociale.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

La porte de la ville ouverte sur la mer Autrefois paisible bourgade, Vung Tàu, la porte d’entrée de l’estuaire menant à Hô Chi Minh-Ville, est devenue sous l’impulsion du commerce de la pêche et du tourisme une ville importante du Sud.