02/03/2021 21:51
Près de 2,5 milliards de personnes dans le monde, soit une personne sur quatre, souffriront de problèmes d'audition en 2050, selon un rapport de l'OMS publié mardi 2 mars qui souligne "la nécessité d'intensifier rapidement la prévention et le traitement de la perte auditive".
>>L'OMS publie un nouveau plan décennal pour lutter contre les maladies
>>L'OMS met en garde contre les inégalités exacerbées par le "nationalisme vaccinal"


Perte d'audition en fonction de l'âge, par région du monde, selon l'OMS.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Au moins 700 millions de ces personnes devront avoir accès aux soins de l'oreille et de l'ouïe et aux autres services de rééducation", prévient l'Organisation mondiale de la santé dans un communiqué.

"Chez les enfants, près de 60% des pertes auditives peuvent être évitées grâce à la vaccination contre la rubéole et la méningite, l'amélioration des soins maternels et néonatals ou le dépistage et la prise en charge précoce de l'otite moyenne", indique ce premier rapport mondial de l'Organisation sur l'audition.

Chez l'adulte, se protéger du bruit, surveiller les médicaments nocifs pour l'oreille et adopter une bonne hygiène sont recommandés pour éviter les pertes auditives.

"Une perte auditive non traitée peut avoir un impact dévastateur sur la capacité des personnes à communiquer, à étudier et à gagner leur vie. Elle peut également avoir un impact sur leur santé mentale et sur leur capacité à entretenir des relations", alerte Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), dans un communiqué.

Selon le rapport, le manque d'informations claires sur ces troubles et la stigmatisation de ceux qui en souffrent "limitent souvent l'accès aux soins".

L'organisation insiste sur la nécessité de mettre en place des dépistages "à des moments stratégiques de la vie" et rappelle que la plupart des maladies de l'oreille peuvent guérir avec un traitement médical ou chirurgical.

Et si la perte auditive est irréversible, la rééducation, les appareils auditifs et les implants cochléaires restent "efficaces".

Si le rapport met en évidence un manque cruel d'ORL et d'audiologues dans les pays à faible revenu, elle note également une "répartition inégale" des spécialistes dans ceux qui en sont bien pourvus.

L'OMS invite donc les États à élargir l'accès aux services de soins de l'oreille et de l'audition. Un investissement rentable puisque "les gouvernements peuvent espérer un retour sur investissement de près de 16 dollars pour chaque dollar investi", note l'organisation.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.