25/10/2021 16:28
Nguyên Thê Cuong, amputé des deux bras, vit dans le district de Hoà Vang de la ville de Dà Nang. Bien qu'il n'ait pas de mains, Cuong utilise ses jambes pour l'agriculture et a lancé sa propre entreprise dans sa commune.
>>Un projet améliorant le sort des personnes handicapées à Quang Nam
>>Quang Tri appelle à l’assistance pour les personnes handicapées

Nguyên Thê Cuong actionnant une fraiseuse de sol.
Photo : TP/CVN

La ferme de Nguyên Thê Cuong est située à proximité de la lisière de la forêt. Chaque matin, la population locale peut entendre le bruit des machines de broyage du sol à la ferme de Cuong Cut, surnom de Nguyên Thê Cuong. Une fois ses lunettes de sécurité sur le nez, il se penche et appuie fermement ses épaules sur les leviers de la machine pour préparer le sol à la plantation de légumes. Après avoir labouré la terre, il utilise une pelle pour créer des lits afin que sa femme puisse semer les graines.

En 2004, étant étudiant en deuxième année à l'Université de technologie de Dà Nang, Cuong a eu un accident alors qu'il était maçon pour payer ses frais de scolarité.

Alors qu'il travaillait sur un chantier de construction, il a été électrocuté par un courant de 220 kW. Le jeune homme est sauvé de justesse mais ses deux bras doivent être amputés à l'aisselle. Il doit alors arrêter ses études jetant ainsi un voile d’incertitude sur son avenir.

Quand il retourne dans sa province natale de Quang Nam, Cuong sombre dans la dépression. Cependant, avec les encouragements de sa famille et de ses amis, le jeune homme décide d’apprendre à écrire avec ses pieds. "Pour m'adapter il a fallu que je m’entraîne à écrire avec les pieds", a déclaré Cuong au journal Tiền Phong.

Après avoir maîtrisé l'écriture, il commence ensuite à utiliser ses pieds pour taper sur un clavier. C’est ainsi que Cuong décide de retourner dans la ville de Dà Nang pour ouvrir une petite boutique de cyber café pour gagner sa vie. Quelques mois après l'ouverture de sa boutique, Cuong devient rapidement célèbre en ligne avec ses compétences.

Le tournant de sa vie a cependant lieu le jour où il fait la rencontre d’une jeune femme nommée Trân Thi Minh Thu de la province des hauts plateaux du centre de Gia Lai.

Cuong rencontre Thu pour la première fois alors qu’il essaye des prothèses de mains à Hô Chi Minh-Ville. La jeune femme s’y trouvait car son père est également amputé des suites d'un accident.

Après plusieurs rencontres, Thu tombe amoureuse de Cuong. Le couple se marie en 2009. Cet amour donne à Cuong encore plus de force. "La vie m'a privé de mes mains, mais en retour, elle m'a offert une femme qui m'aime et me comprend mieux que personne", a-t-il déclaré. "C'est elle qui m'a aidé à réaliser mes rêves et mes ambitions et à continuer à aller de l'avant", a-t-il ajouté.

Grâce à leur boutique Internet, le couple économise assez d'argent pour ouvrir d'autres magasins à Dà Nang. Cuong a également appris à devenir réparateur d'ordinateurs.

"À cette époque, l'installation d'applications Windows et la correction des erreurs informatiques étaient très en demande, Cuong avait de nombreux clients", a déclaré Thu.

''Il a créé une entreprise de réparation d'ordinateurs et d'installation d'applications. Tout le monde l'admirait quand il faisait son travail avec les pieds'', a déclaré sa femme. "Et parce qu'il était amical et joyeux, il était apprécié de nombreux clients. Il gagnait plutôt bien", a-t-elle ajouté.

Passer à l'agriculture

M. Cuong et Mme Thu à leur ferme.
Photo : TP/CVN

Cependant, progressivement, le chiffre d'affaires des boutiques internet et des activités de réparation d'ordinateurs diminuent. En 2017, le couple décide de se rendre dans le Sud de la province de Binh Duong et de la ville de Dà Lat pour se renseigner sur la culture de légumes biologiques.

Appréciant la volonté de l'homme handicapé, de nombreux experts et propriétaires de fermes acceptent de lui transmettre leurs secrets de culture de légumes biologiques.

Fort de ces connaissances, Cuong décide alors d'ouvrir une entreprise de plantation de légumes. Par coïncidence, la ville menait dans le même temps, un projet pour soutenir le développement de l'agriculture de haute technologie.

Le couple décide de sauter le pas et d’hypothéquer la maison familiale pour emprunter de l'argent pour louer trois hectares de terrain dans la commune de Hoà Ninh pour la culture de légumes biologiques.

Au début, le couple fait face à de nombreuses difficultés et obstacles. L'image d'un homme sans deux bras cultivant dans les montagnes en a surpris plus d’un.

Ils ont dû débourser plusieurs centaines de millions de dôngs pour employer de la main-d'œuvre et acheter des semences de légumes. À de nombreuses reprises aussi, ils ont dû faire face à une météo peu clémente ou encore à des maladies organiques dans leurs produits. Cependant, grâce à leur détermination, la ferme du couple donne progressivement de bons résultats.

Lors de la pandémie de COVID-19, Cuong et Thu ont redoublé d'efforts pour assurer un approvisionnement frais en légumes.

Le couple prévoit de fournir progressivement les produits de leur ferme directement aux tables des clients. Cuong  sait que les jours à venir seront remplis de défis difficiles, mais avec de la volonté et de l'énergie, il sait que sa femme et lui sauront atteindre leurs objectifs.

Quang Huy/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.