10/04/2018 23:02
Le Tribunal populaire de la province de Thai Binh (Nord) a condamné mardi 10 avril, en première instance, Nguyên Van Tuc à une peine de 13 ans de prison, pour "organisation de mouvement insurrectionnel", en vertu de la clause 1 de l’article 79 du Code pénal de 1999.
>>Six personnes condamnées pour mouvement insurrectionnel
>>Six personnes arrêtées pour mouvement insurrectionnel

Nguyên Van Tuc lors d'un procès du Tribunal populaire de la province de Thai Binh (Nord), le 10 avril. Photo: Thê Duyêt/VNA/CVN

Après avoir purgé leur peine, Nguyên Van Tuc, né en 1964 et domicilié dans la commune de Dông La, district de Dông Hung, sera placé en résidence surveillée pendant 5 ans.

Selon l’enquête du Parquet populaire de la province de Thai Binh, depuis 2006, Nguyên Van Tuc a été mobilisé par les acteurs réactionnaires situés dans et hors du pays pour participer à certaines organisations: "Dang dân chu 21" (Parti démocrate 21), "Hôi dân oan" (Association des habitants victimes d'injustice), "Nhom dân chu" (Groupe démocrate), "Khôi 8406" (Bloc 8406)… Il fut encouragé par celles-ci à devenir le "noyau" régional devant établir un base militante et lever des forces de contestation.

En décembre 2007, Nguyên Van Tuc a participé à des manifestations à Hanoï, a donné des entretiens à des radios et journaux étrangers et a diffusé des articles à contenu négatif sur internet. En 2008, lui et d’autres acteurs ont accroché des banderoles et distribué des tracts réactionnaires à Hai Phong et Hai Duong.

"Propagande contre l’État socialiste du Vietnam"

Le 10 septembre 2008, Nguyên Van Tuc a été placé en détention provisoire et a été poursuivi en justice pour "propagande contre l’État socialiste du Vietnam". Ensuite, la Cour populaire suprême de Hanoï l’a condamné à 4 ans de prison et à 3 ans de résidence surveillée.

En 2012, après avoir purgé sa peine de 4 ans de prison, Nguyên Van Tuc est revenu dans sa commune natale de Dông La, district de Dông Hung, province de Thai Binh afin de continuer à exécuter sa peine de résidence surveillée. Le problème est que d'une part il n’a pas exécuté ladite peine et que d'autre part il a été membre actif de l'organisation terroriste "Viêt Tân", en tant que membre du Comité consultatif sur la lutte contre la corruption.

En particulier, en février 2014, Nguyên Van Tuc a été membre actif à de la cellule "Hôi anh em dân chu" (Association des amis démocrates), une organisation réactionnaire contestant le rôle directeur du Parti et cherchant à renverser le pourvoir ainsi qu'à changer les institutions politiques.

Lors du procès, le Conseil de jugement a affirmé que les actes délictueux de Nguyên Van Tuc étaient particulièrement graves car portant atteinte directement à la sécurité nationale, avant de le condamner à 13 ans de prison et à 5 ans de résidence surveillée.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découverte d’un village de broderie centenaire à Nam Dinh

Le tourisme sur l'île de Phu Quy connaît un bel essor Le district de Phu Quy, dans la province de Binh Thuân au Centre, dispose d'un fort potentiel dans le développement de l'économie maritime, notamment le tourisme, grâce à ses conditions naturelles favorables et à ses paysages magnifiques.