30/01/2020 18:07
Une nouvelle vague de chaleur s'est abattue jeudi 30 janvier sur le Sud de l'Australie, alimentant les craintes de nouveaux feux de forêts dans des États ravagés depuis des mois par les incendies.
>>Australie : tempête de poussière et averse de grêle
>>Australie : la pluie est tombée sur les feux mais des dizaines brûlent toujours
>>Australie : mission secrète pour sauver des arbres préhistoriques

Incendie en Nouvelle-Galles du Sud, le 15 janvier. Photo : AFP/VNA/CVN

Le mercure a grimpé jeudi 30 janvier à plus de 40 degrés dans l'État d'Australie-méridionale, où les alertes au risque d'incendie ont été lancées. Cette vague de chaleur doit ensuite se déplacer vers l'Est pour atteindre vendredi Melbourne et Canberra puis Sydney, ce week-end, où les températures pourraient atteindre les 45 degrés. Les autorités estiment que cette chaleur, accompagnée de vents secs, crée les conditions propices aux feux de forêt dans certaines parties des États de Nouvelle-Galles du Sud et du Victoria.

"On nous dit que cela va être chaud et sec ces prochains jours", a déclaré un des responsables des services d'urgence de l'État du Victoria, Andrew Crisp, en exhortant les habitants des zones à risque à prendre leurs précautions. "N'attendez pas de voir de la fumée sur le seuil de votre porte. Ce sera trop tard. Il faut partir tôt."

Les prévisionnistes s'attendent à ce que cette vague de chaleur soit suivie de tempêtes, ce qui pourrait permettre d'éteindre certains feux. Mais d'intenses précipitations présentent aussi des risques d'inondations et de crues soudaines. Les feux se produisent chaque année en Australie au sortir de l'hiver austral. Mais ils ont cette année été particulièrement précoces et intenses, générant une catastrophe nationale qui a fait 32 morts.

Cette crise a aussi alimenté les critiques contre le gouvernement conservateur du Scott Morrison, accusé de traîner les pieds dans la lutte contre le réchauffement climatique pour ne pas sacrifier la lucrative industrie du charbon, qui emploie aussi de nombreux Australiens. Depuis septembre, une surface de plus de 100.000 km², plus grande que le Portugal, a été réduite en cendres et plus de 2.000 habitations détruites. Des chercheurs estiment que plus d'un milliard d'animaux ont été tués.

AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

COVID-19 : Quang Nam, une destination sûre et conviviale Jusqu'à présent, il n'y a eu aucun cas de COVID-19 dans la province centrale de Quang Nam. Par conséquent, toutes les activités touristiques dans cette locailité se déroulent toujours normalement. C’est ce qu’a déclaré mercredi 19 février le président du Comité populaire provincial Lê Tri Thanh.