29/11/2020 23:26
Une série d’activités a été proposée ce samedi 28 novembre à L’Espace - Institut français de Hanoï - à l’occasion de la Journée "Réalité 4.0". Une belle occasion pour tous les amateurs de technologies de se familiariser avec les derniers produits de réalité virtuelle.
>>À la découverte de la pagode au Pilier unique en réalité virtuelle
>>Découvrir des services technologiques avancés au salon ITU Digital World 2020
>>La réalité virtuelle intéresse les jeunes

Exposition en réalité augmentée, le 28 novembre à L’Espace.

La Journée "Réalité 4.0" s’est tenue le 28 novembre à L’Espace et a présenté au public de la capitale les derniers produits de réalité augmenté, ainsi que les nouvelles tendances à venir. Quelques centaines d’amateurs de technologies y ont assisté.

Lors de cet évènement, les visiteurs ont pu tester le parcours en réalité augmentée intitulé "Uramado AR, le réveil des Tanukis". Ce parcours est proposé par Julie Stephen Chheng et raconte l’histoire des Tanukis, des esprits de la forêt qui se réveillent en ville. Les spectateurs doivent tout d’abord télécharger l’application gratuite URAMADO (sur iOS et Android) pour commencer la chasse aux trésors et à interagir avec les esprits du lieu afin de découvrir leur animal totem via les images placées sur les murs de l’Espace.

Toujours avec la réalité augmentée, les visiteurs ont eu la possibilité de voyager virtuellement sur terre, dans l’espace, dans les œuvres d’art et même dans les mondes imaginaires avec une variété de films sélectionnés : La péri de Balthazar Auxietre, En tête à tête avec La Joconde de Raphaël Beaugrand, Claude Monet, l’obsession des nymphéas de Nicolas Thépot, ou encore Notre-Dame de Paris : Journey back in time de l’entreprise américaine Ubisoft.

Expérimentation des œuvres en 360°, le 28 novembre à l’Espace.

Dans le hall de L’Espace, une exposition sans précédent a immédiatement attiré l’attention du public. Cette exposition a proposé en premier lieu la reproduction du Parc jurassique via les technologies de projection en réalité virtuelle. Puis, une série d’expérimentation des œuvres en 360° a suivi : Planet ∞ de Momoko Seto, Paris, l’envers du décor : la Tour Eiffel et Paris, l’envers du décor : la Seine de Raphaël Beaugrand, Dans la peau de Thomas Pesquet – l’entraînement de Thomas Pesquet, et Dans la peau de Thomas Pesquet – la mission de Pierre-Emmanuel Le Goet.

À l’étage, le public a pu observer l’exposition photographique de l’artiste Fabien Jacob. Des portraits simples et colorés prennent vie dans un univers graphique, fantastique ou surréaliste. Fabien Jacob était aussi l’un des intervenants à côté du dessinateur Tu Na et de l’illustrateur Hà Huy Hoàng lors de la table ronde "Créateur de monde : matérialisation de son imaginaire dans le réel", qui a eu lieu durant l’après-midi du 28 novembre dans l’auditorium de l’Espace.

Les intervenants ont discuté des derniers progrès technologiques dans la production vidéographique et dans la réalisation des dessins-animés au Vietnam et à l’étranger. Selon eux, la réalité virtuelle est une technique "à la mode", nécessitant des études et une créativité sans limite.

Table ronde "Créateur de monde : matérialisation de son imaginaire dans le réel", le 28 novembre à L’Espace.

Par ailleurs, 14 des meilleurs courts-métrages récemment réalisés par les élèves des plus prestigieuses écoles d’animation françaises pour la 2e édition du festival des dessins-animés PanamAnim ont été également projetés dans la journée du 28 novembre. Deux autres films de science-fiction 16 levers du soleil de Pierre-Emmanuel Le Go et Thomas Pesquet, et -22,7°C de Jan Kounen, Molécule & Amaury La Burthe ont été aussi présentés au public de la capitale.

Et enfin, un atelier intitulé "Uramado AR" a eu également lieu dans la médiathèque de l’Espace afin de guider les enfants à créer leurs propres masques Tanuki qui s’animent grâce à la réalité augmentée.

Selon les organisateurs, la prochaine édition de la Journée "Réalité 4.0" aura lieu au début de l’année prochaine.

Texte et photos : Dang Duong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.