12/08/2018 00:38
Un atelier de formation à la rédaction d'un plan d'affaires pour les jeunes francophones a eu lieu du 10 au 11 août à Hanoï. Il s'inscrivait dans le cadre du concours "Start-up francophone 2018".
>>L’équipe TrueStack, gagnante du concours de start-up francophone
>>Une formation sur la création d’entreprise
 

La formation des 10 et 11 août fournit aux jeunes francophones des outils essentiels pour bien rédiger un plan d'affaires.


Vingt-trois équipes dont neuf issues de Hanoï (Nord), cinq de Huê (province de Thua Thiên-Huê) et une de Dà Nang (Centre), trois de Hô Chi Minh-Ville (Sud), quatre du Cambodge et une du Laos - totalisant 36 personnes - ont participé du 10 au 11 août à une formation à la rédaction d'un plan d'affaires. Les équipes de Huê, de Dà Nang, de Hô Chi Minh-Ville (Vietnam), du Cambodge et du Laos ont pu la suivre à distance.
 
Cet atelier, faisant partie du concours "Start-up francophone 2018", a été animé par la Dr Stéphane-Laure Caubet, fondatrice et directrice de 8S2Business, une société de conseil en organisation et stratégie pour les startups, petites et moyennes entreprises. Diplômée de l'
université Sorbonne-Paris-Cité, en France, elle a plus de dix ans d’expérience dans les secteurs public et privé en Europe et en Asie. Son expérience professionnelle l’a amenée à travailler principalement dans le management, le recrutement et le conseil juridique.
 
"L’objectif de cet atelier est de permettre aux étudiants de se présenter au concours +Start-up francophone+, de parvenir à présenter un +business plan+ (plan d'affaires), et donc de savoir décrire la société, d’être en mesure de présenter leurs projets, en quoi est-ce une possibilité d'affaires, de faire des appels à l'investissement, de montrer comment l'affaire se développera, d'écrire de façon synthétique ce qu'ils ont dans la tête et qu'ils ont envie de proposer", a expliqué Stéphane-Laure Caubet.   
 
Les idées créatives dévoilées en septembre
 
Destiné aux jeunes de moins de 35 ans, étudiants ou diplômés des établissements francophones du Vietnam, du Laos, du Cambodge et de la Thaïlande,  le concours "Start-up francophone 2018", lancé mi-mars, s'avère une excellente occasion de se faire connaître, de rencontrer des entrepreneurs et de bénéficier de précieux conseils pour bien rédiger un plan d'affaires. Il est organisé par l'Université de Hanoï, en partenariat avec l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF), l'Alumni du Centre franco-vietnamien de formation à la gestion (CFVG) et le Centre social de l'innovation et de l'entrepreneuriat (CSIE).
 
En mars, cinquante équipes y ont été inscrites et ont participé aux ateliers de formation en vietnamien sur la création d'entreprise, notamment de startups.
 
En août, l’organisateur du concours a sélectionné 23 équipes pour être formées à la rédaction d'un plan d'affaires pour leur projet. Après la formation, les plans d'affaires complets rédigés par les équipes devront être envoyés au comité d'organisation avant le 31 août.
 
Enfin, le jury dévoilera début septembre les quatre meilleurs plans d'affaires qui participeront aux sessions de coaching et d'accompagnement par des experts avant la présentation finale devant un jury prévue fin septembre à Hanoï.
 
Le 1er gagnant du concours remportera 1.000 euros, le 2e, 500, et les deux 3e équipes, 250 euros chacune.


Texte et photo: Quê Anh/CVN
 
 

 
 
 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.