20/03/2016 05:51
En écho à la Journée internationale de la Francophonie (20 mars), l’Université de langues et d’études internationales a lancé son programme d’échanges culturels. Intitulé «Couleurs culturelles», il a permis de montrer le dynamisme du français dans la capitale.

>>Promouvoir le français en Hongrie

>>La Francophonie en honneur dans le delta du Mékong

Hanoi, 08h30. Le début d’une journée qui s’annonce spéciale pour le Département de langue et de civilisation française de l’Université de langues et d’études internationales (Université nationale de Hanoi). Dans le parc de ce département, l’ambiance est déjà très animée, chacun trépignant d’impatience avant le coup d’envoi du programme «Couleurs culturelles», sur le point d’être donné. Comme son nom l’indique, cette édition 2016 offre un tableau des plus éclectiques, à l’image de la diversité des cultures francophones, avec de multiples activités. Quatre espaces ont été aménagés : «Crêpes», «Spectacles», «Cultures», «Musiques et danses folkloriques».
 

«Couleurs culturelles», la fête annuelle des amoureux du français à Hanoi.


Spectacle et émotion au rendez-vous

À l’espace «Crêpes», chacun s’affaire aux derniers préparatifs en vue de se lancer sereinement dans la réalisation de cette spécialité gastronomique bien française. Lucile, étudiante stagiaire française, est là pour aider tout ce petit monde.

«Il nous a fallu environ 45 minutes pour faire la première crêpe, de la préparation de la pâte à la décoration», partage Nguyên Mai Ngân, étudiante en 3e année au Département de langue et de civilisation française. Et d’ajouter : «C’est une activité utile, un cours de création pour nous, les jeunes. C’est l’occasion de montrer notre créativité et notre dynamisme !». Lucile semble conquise : les étudiants vietnamiens apprennent vite, se démarquant quelque peu des recettes traditionnelles françaises vers des variantes aux accents vietnamiens. Un constat validé par les visiteurs, au vu de leur mine réjouie, crêpe à la main.

C’est une toute autre ambiance du côté de l’espace «Spectacles», avec le concours des Francophiles en deux volets (Connaissances et Talents). Soixante-dix candidats se sont inscrits pour la partie «Connaissances» et 35 sont maintenant en finale, après les éliminatoires. Pham Oanh Phuong, du Département de langue et de civilisation française, arrache le Premier prix après une âpre bataille devant Nguyên Thanh Tu du Département de droit de l’Université nationale de Hanoi.
 

Les crêpes faites par les étudiants vietnamiens étaient une réussite.


Pour la partie «Talents», qui consiste en la présentation d’une mini-pièce de théâtre, le 1er prix est finalement attribué au groupe de danse moderne A.D.U de l’Université de langues et d’études internationales avec Les misérables. Le 2e prix ex-æquo revient aux solistes Dô Phuong Quynh et Thao Phuong, avec respectivement Dernière Danse et Tu me relèves.   
                              
Direction l’espace «culturel» maintenant, où 18 stands ont été dressés en plein air, tenus par les classes du Département de langue et de civilisation française. Chaque classe représente un pays francophone : Haïti, Vietnam, Suisse, Bulgarie, Belgique, Principauté de Monaco, France, Mozambique, Cameroun, Roumanie, Hongrie, Sénégal, Cambodge, Grèce, Maroc, Laos, Canada et Arménie, pour un festival de couleurs. Mention spéciale au stand d’Haïti, mais aussi celui de la Roumanie, de la Hongrie et de la Belgique.   

«Couleurs culturelles» a permis aux invités d’admirer des danses de nombreux pays francophones, d’écouter des chansons, de participer à des jeux traditionnels du Vietnam, d’Haïti et du Laos, dont la célèbre Mua sap (danse aux perches).

Toute la diversité de la Francophonie

«Une fête internationale de la Francophonie est organisée tous les ans depuis la création de ce département, informe Trinh Duc Thai, doyen du Département de langue et de civilisation française. Depuis quelques années, cette fête, intitulée +Couleurs culturelles+, est co-organisée par cette université et l’Association d’amitié vietnamo-française de la ville de Hanoi, avec le soutien de différentes organisations internationales et d’entreprises vietnamiennes. Et son envergure est de plus en plus importante au fil du temps».  

«Le 20 mars représente depuis des années le symbole de la solidarité entre tous les pays ayant en commun la langue française. Cet événement est le fruit d’une coopération entre le Vietnam et la France», fait savoir Dô Tuân Minh, vice-recteur responsable de l’Université de langues et d’études internationales, lors de l’ouverture officielle prononcée le matin.

«La vitalité de l’Université nationale de Hanoi nous permet de nous illustrer comme une référence de la région et au-delà des frontières de l’Asie et du Pacifique. L’Université est un relais pour l’action de la Francophonie auprès des parents, étudiants et des enseignants qui participent activement à accroître la visibilité de notre langue commune et à la rendre plus audible», déclare Éric-Normand Thibeault, directeur du Bureau régional pour l’Asie et le Pacifique de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).     

Pour Eva Nguyên Binh, conseillère à la coopération et à l’action culturelle de l’ambassade de France, cet évènement est très bien organisé : «Les invités et les participants ont pu voir la Francophonie sous toutes ses facettes : culture, gastronomie, danse et ce, dans toute sa diversité».

À souligner enfin que les délégations et institutions francophones présentes au Vietnam étaient représentées. On a pu rencontrer sur place également des ambassadeurs de pays francophones ainsi que de nombreux représentants du corps diplomatique à Hanoi.

Cette édition est désormais terminée, mais ce n’est qu’un au revoir, tous les amoureux de la langue français s’étant donné rendez-vous pour l’année prochaine.  

Texte et photos : Quê Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.