14/10/2018 18:21
L’exposition intitulée "Divinités, ancêtres et chamanes: les Bru-Vân Kiêu dans la cordillère de Truong Son", s’est ouverte vendredi 12 octobre au Musée d’ethnographie du Vietnam, à Hanoï. Elle est organisée par l’ambassade de Hongrie du Vietnam, en partenariat avec ce musée.
>>La diversité de la culture ethnique captée par un photographe français
>>Le Musée d’ethnographie remporte un prix touristique prestigieux
>>À la découverte de Khe Sanh

L’ambassadeur hongrois Ory Csaba s’exprime lors de la cérémonie d’inauguration de l’exposition, le 12 octobre à Hanoï.

Environ 70 clichés sur la vie quotidienne d`une minorité ethnique montagnarde vietnamienne, les Bru (en vietnamien, Vân Kiêu), photographiés par le professeur hongrois d`anthropologie socioculturelle Gábor Vargyas, y sont exposés. Ces photos ont été prises de 1985 à 1989, période où ce professeur a vécu dans un village de cette minorité ethnique.

Gábor Vargyas a aussi effectué des missions en Papouasie-Nouvelle-Guinée, en Chine, en Thaïlande et au Laos.

Le Musée d’ethnographie du Vietnam
 
Add: rue Nguyên Van Huyên, arrondissement de Câu Giây, Hanoï

Heures d’ouverture: de 08h30 à 17h30, sauf le lundi et les premiers jours du Têt (Nouvel An lunaire).

Site web: www.vme.org.vn
"Ces photos présentent des scènes de la vie quotidienne des Bru-Vân Kiêu telles que pêche, travaux des champs, récolte du riz, boire du ruou cân (alcool de riz siroté avec des tiges de bambou), cérémonies cultuelles… Elles  permettent de mieux comprendre la vie et la religion de cette ethnie minoritaire au cours des années 1980 du XXe siècle", a informé Professeur-Docteur Pham Van Duc, vice-président de l’Académie des sciences sociales du Vietnam.

Les Bru-Vân Kiêu font partie des 54 minorités nationales reconnues du Vietnam. Ils vivent dans les provinces centrales de Quang Tri et de Quang Binh, le long de la frontière entre le Laos et le Vietnam.

Selon des statistiques datant de 2009, cette ethnie compterait plus de 74.500 représentants.

Ouverture de l’exposition sur les Bru-Vân Kiêu, le 12 octobre à Hanoï.

Quatre ans en immersion dans un village des Bru-Vân Kiêu

"De 1985 à 1989, grâce aux soutiens de l’Académie des sciences sociales du Vietnam et de celle des sciences de la Hongrie, j’ai eu l’occasion de vivre dans un village des Bru-Vân Kiêu à Quang Tri", a informé le Professeur hongrois.

Et d’ajouter que: "Je vivais et travaillais avec eux. J’apprenais leur langue et consacrais tous mon temps à l’étude de leur culture. Lors de ma mission de travail, je travaillais environ 16 heures par jour et je marchais une dizaine de kilomètres par jour".

L’ambassadeur hongrois Ory Csaba, quant à lui, a souligné que l’événement expose essentiellement des aspects de la vie quotidienne, des traditions et des cultes de cette minorité ethnique. "Nous avons l’intention d’organiser une exposition identique au bourg de Khe Sanh, province de Quang Tri", a-t-il informé.

L’exposition présente environ 70 photos du Professeur hongrois d`anthropologie socioculturelle Gábor Vargyas.

À cette occasion, ce professeur hongrois a également présenté le livre Bất chấp định mệnh: Văn hóa và phong tục người Bru-Vân Kiều (En dépit du destin: culture et coutumes de Bru-Vân Kiêu). Il s’agit de son premier ouvrage concernant ce groupe en vietnamien.

En 2000, le livre À la recherche des Bru perdus, population montagnarde du Centre indochinois, avait été publié par les Éditions Olizane.

Clôture le 31 janvier 2019.

Texte et photos: Hoàng Phuong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Des évolutions sur la carte des voyages en Asie Beaucoup de touristes sud-coréens et chinois abandonnent de plus en plus leurs destinations préférées d'auparavant telles que le Japon et Hong Kong (Chine) pour se tourner vers les pays d'Asie du Sud-Est.