23/09/2016 18:26
Du 21 jusqu’au 29 septembre, «Mo Cua» - Les beaux-arts des 30 ans du Dôi moi (Renouveau) (1986-2016) au Musée des beaux-arts du Vietnam à Hanoï est la première exposition qui synthétise l’histoire des beaux-arts vietnamiens depuis le Renouveau, une réforme lancée en 1986 et qui a profondément transformé la vie sociale et culturelle du pays.
>>Exposition des beaux-arts de la région du delta du Mékong
>>Le Musée national d’histoire du Vietnam pour le développement du pays

L'entrée de l'exposition «Mo Cua».

Afin de faire mieux connaître et de réaliser une rétrospective des beaux-arts vietnamiens de ces 30 dernières années, les organisateurs ont décidé d’inviter les 50 plus prestigieux artistes de cette période. Ces derniers ont choisi leurs œuvres favorites pour les présenter au public. Un jury, composé du peintre et chef du Département des beaux-arts, de la photographie et des expositions du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, Vi Kiên Thành, du critique d’art Nguyên Duc Binh et du peintre Pham Hà Hai, a été constitué pour faire la sélection.

L’exposition qui a pris ses quartiers au Musée des beaux-arts du Vietnam à Hanoï est une occasion exceptionnelle pour découvrir la quintessence artistique de ces 30 dernières années, et d’en partager les expériences. Les visiteurs pourront retrouver les grands artistes de l’époque comme Trân Luu Hâu, le peintre né en 1928, jusqu’au tout jeune Thai Nhât Minh, né en 1984 et qui est le seul artiste de sa génération à prendre part à l’exposition.

Par ailleurs, on peut également citer les œuvres des d’autres peintres reconnus, comme celles de Vu Tân Dân (1948-2009) - l’un des grands noms de la 1re génération d’artistes contemporains au Vietnam ; Nguyên Quân - l’un des peintres vietnamiens les plus connus sur la scène mondiale ; Lê Anh Vân - l’ancien président de l’École des beaux-arts ; et Dang Xuân Hoa - celui qui a révolutionné la peinture vietnamienne des années 1990. On peut aussi compter sur la participation de la toute jeune génération, comme Hà Tri Hiêu qui s’est dédié à la recherche d’éléments traditionnels et folkloriques ; Trân Trong Vu qui s’est fait un nom à l’international ; Nguyên Minh Thành - un autre prodige des années 1990 ; ou encore Ly Hoàng Ly qui puise son inspiration dans la vie quotidienne.

Du Dôi Moi à la révolution de l’esprit artistique

Le Dôi Moi était certainement le point tournant de la vie économique du Vietnam. Mais, en plus, il a bouleversé et changé entièrement la vie sociale et culturelle du pays. La période a peu à peu ouvert le Vietnam aux éléments extérieurs, fruits de la globalisation, mais a dû le faire également rentrer dans une forme de concurrence internationale. 

Par conséquent, le Dôi Moi n’était pas simplement une date. C’était un courant qui a permis aux artistes d’avancer : un changement qui n’était pas uniquement sur le plan de la réflexion, de l’esprit, mais aussi des méthodes. De cette manière, le Dôi Moi a présenté une nouvelle génération d’artistes qui se sont emparés de nouveaux matériels et des dernières tendances pour après s’intégrer dans le marché artistique mondial.

Des visiteurs à la grande salle de l'exposition.

«En réalité, l’innovation réside toujours au sein de notre vie quotidienne. Nous n’avons jamais attendu jusqu’au Dôi Moi pour développer une nouveauté, car elle était toujours le besoin primordial de tous les artistes», a partagé le peintre Lê Anh Vân. «Mais j’adore l’idée de cette exposition : là, je peux trouver de nombreux artistes talentueux qui font partie intégrante de cette époque particulière», conclue-t-il.

«Le Dôi Moi était sûrement l’événement important de la vie culturelle de notre pays : désormais les artistes ont eu à la fois la chance de développer leurs idées avec toute leur créativité, et de vendre leurs œuvres», a expliqué le peintre Pham An Hai. «L’ambiance artistique avait intensément changée, et le Dôi Moi nous a donné plein d’enthousiasme et de confiance afin de créer de nouvelles œuvres».

D’après le critique Nguyên Duc Binh, un des membres du jury, «Mo Cua» n’est pas une exposition ordinaire, mais aussi un événement à l’honneur pour tous les artistes depuis le Dôi Moi. Cette exposition permet également aux visiteurs de comprendre les changements de la vie quotidienne et artistique du Vietnam des 30 dernières années et de visionner en général l’histoire des beaux-arts du pays.

L’exposition est ouverte jusqu’au 29 septembre, au Musée des beaux-arts du Vietnam, 66 rue Nguyên Thai Hoc, Hanoï.

Texte et photos : Dang Duong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.