16/09/2016 13:07
Madame le Professeur Pan Jin'e, de l'Académie chinoise des sciences sociales, a mis en évidence le potentiel de la coopération économique et commerciale entre le Vietnam et la Chine lors d'une interview accordée à l'Agence Vietnamienne d'Information (VNA) le 14 septembre.

>>Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc poursuit ses activités en Chine
>>Le PM Nguyên Xuân Phuc rencontre des entrepreneurs hongkongais
>>Dialogue commercial entre HCM-Ville et Qingdao (Chine)
 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (2e, gauche) a eu une entrevue avec le secrétaire général du Parti communiste et président chinois, Xi Jinping (droite).
Photo : VNA/CVN


Les nouveaux dirigeants vietnamiens sont très actifs concernant la promotion des relations entre les deux pays, notamment les liens commerciaux, au profit du développement des relations économiques et commerciales.

Les entreprises chinoises s'intéressent de plus en plus au marché vietnamien, un facteur positif pour les relations commerciales bilatérales.

"Malgré la récession économique qui frappe le monde ces dernières années, les échanges commerciaux Vietnam-Chine ne cessent d'augmenter, ce qui démontre un potentiel énorme en ce domaine entre les deux pays", a-t-elle dit.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a prévu que le commerce bilatéral pourrait atteindre 100 milliards de dollars en 2016 ou en 2017 lors d'une rencontre récemment avec les dirigeants chinois. L'objectif pourrait être atteint cette année, selon les statistiques chinoises.

Le professeur Pan Jin'e a également souligné l'importance de la coopération financière et monétaire entre les deux pays, ajoutant que le paiement pratique incitera les entreprises des deux pays à coopérer.

Les investissements du Vietnam en Chine restent modestes. Ainsi, la Chine souhaite bénéficier des flux d'investissement vietnamiens, notamment dans les zones de coopération économique transfrontalières.

Pour attirer les investissements dans les domaines d'intérêt commun, les gouvernements des deux pays doivent renforcer la confiance de sorte que les relations bilatérales se développent de façon positive.

Les ministères et secteurs des deux pays doivent se connecter davantage et les provinces frontalières doivent augmenter les échanges sur l'environnement de l'investissement.

"Les deux gouvernements doivent promulguer des politiques pour créer les meilleures conditions au profit de la coopération bilatérale", a-t-elle ajouté. Elle a encouragé la recherche universitaire bilatérale qui, selon elle, permettra de faire de meilleures recommandations concernant les politiques des entreprises. Elle a déclaré au reporter de la VNA que l'environnement de l'investissement et des affaires au Vietnam s'est amélioré au cours de ces dernières années, comme le montrent l'intégration internationale active et proactive du pays et l'invitation des investisseurs étrangers.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a également organisé de nombreuses conférences et promulgué des résolutions pour améliorer le climat des affaires et développer des entreprises depuis qu'il a pris ses fonctions en 2016.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Environ 94 millions de touristes dont 16 à 17 millions d’étrangers visés cette année Cette année, le secteur du tourisme vietnamien se fixe l’objectif d’accueillir 94 millions de voyageurs, dont 16 à 17 millions d’étrangers, et de réaliser un chiffre d’affaires de près de 30 milliards de dollars.