26/03/2021 00:11
Quittant son travail au sein d'une agence de voyages en raison de la pandémie de COVID-19, une femme de Huê a trouvé sa vocation pour l'artisanat en créant sacs et chapeaux coniques à partir de feuilles de lotus et de co bàng (une sorte de carex).
>>Kiên Giang : l’art de la vannerie des Khmers à Phú My
>>Hanoï: tissage de la soie à partir de fibres de lotus
>>Les chapeaux coniques : charme iconique de Huê

Hô Suong Lan porte des matières premières dans ses bras.

C'est lors d'un voyage d'affaires en Indonésie que Hô Suong Lan fait ses débuts dans l’artisanat. Elle reçoit de nombreux compliments d'amis internationaux sur son nón (chapeau conique traditionnel du Vietnam) fabriqué à partir de feuilles de lotus. Sa marque de mode "Marie's-Vietnam Essential Handmade" conquiert les clients dans de nombreuses régions du Vietnam.

Nouvelle couleur, nouvelle vitalité

La pandémie de COVID-19 a gelé l'industrie du tourisme. Hô Suong Lan, directrice de l'agence de voyages Phong Lan Viêt, a ainsi décidé de chercher une nouvelle orientation professionelle afin de surmonter la situation difficile après plus de 15 ans d'activité au sein de l'entreprise.

Hô Suong Lan et une vieille artisane du village de Phô Trach.

Pendant son temps libre, M. Lan commence à tendre la main aux artisans des villages artisanaux locaux, dont celui de Phò Trach dans la commune de Phong Binh, district de Phong Diên, province de Thua Thiên-Huê (Centre), pour en apprendre davantage sur différents matériaux tels que les feuilles de lotus et le co bàng, une sorte d'herbe petite, douce et extrêmement souple.

Dans le village de Phò Trach, les artisans créent des chapeaux coniques et des sacs de mode à partir de ces matériaux et les décorent de motifs colorés.

Lan se rend compte que les produits de grande valeur nécessitent des compétences et efforts considérables de la part des artisans. De nombreuses familles artisanales se tournent donc petit à petit vers d'autres domaines d'activités aux meilleurs revenus.

"Il y a de moins en moins de jeunes artisans", a-t-elle déploré. "Peu à peu, seules les personnes âgées s'en tiennent au métier pour gagner leur vie quotidienne".

Ayant rapidement cerné le problème, Lan coopère avec des artisans locaux pour fabriquer des produits plus personnalisés.

Chaque produit est chéri et conçu méticuleusement dans les moindres détails.
Elle achète des produits bruts dans des villages de métier, puis demande à son équipe de tailleurs et de peintres de réaliser des décorations stylisées afin de les rendre plus attrayants.

Son équipe transforme ainsi ces articles en accessoires de mode ''en vogue'' avec une qualité garantie et à prix abordable.

Moins d'un an après ses débuts dans l'artisanat, Lan reçoit désormais de nombreuses commandes en gros dans le pays comme à l'étranger pour ses produits.

"Les villageois de Phò Trach ont mieux compris la valeur de leurs produits et sont devenus plus déterminés à préserver l'environnement croissant du +co bàng+'', a-t-elle informé. "De nombreuses personnes sont revenues au métier traditionnel".

L'entreprise de Hô Suong Lan a créé des emplois pour de nombreux tailleurs et artisans au chômage dans les villages artisanaux locaux.

Texte : Diêu Thúy
Photos : NVCC/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un ingénieur passionné de lego

Un hôtel à Phu Yên parmi les meilleurs au monde Le magazine de voyage américain Travel and Leisure a nommé l’hôtel Zannier Bai San Hô, dans la province de Phu Yên, parmi les 73 meilleurs hôtels du monde en 2021. C'était le seul hôtel vietnamien à faire partie de cette liste compilée par les rédacteurs dudit magazine.