17/01/2019 18:09
Le Bureau politique a publié une directive visant à renforcer le leadership du Parti dans la protection de ceux qui détectent, dénoncent et combattent la corruption, le gaspillage et les phénomènes négatifs.
>>Promulgation de sept lois
>>Accélérer la lutte contre la corruption d’agents publics étrangers

L’Assemblée nationale du Vietnam, XIVe législature, a adopté en juin 2018 le projet de loi sur la dénonciation (amendée).
Photo: VNA/CVN

La Directive N°27 énonce que la protection des dénonciateurs est la responsabilité de l’ensemble du système politique et de la société, en premier lieu des comités et organisations du Parti à tous les niveaux, des autorités et des agences compétentes.

Les organes compétents fournissent des consultations au Bureau politique et au Secrétariat du Comité central du Parti pour la publication de règles sur la protection des dénonciateurs, y compris des directives pour la mise en œuvre de la Loi sur la dénonciation de 2018, indique la directive.

Ce texte souligne également la responsabilité et l’éthique des organes et services publics ainsi que des personnes directement chargés de recevoir les citoyens et de régler les plaintes et les dénonciations. Il souligne également la nécessité de renforcer la prévention de la vengeance et de la victimisation contre les dénonciateurs, ainsi que de détecter et de gérer de manière stricte les infractions.

Le Bureau politique a demandé aux organes concernés d’évaluer les réglementations en vigueur concernant la récompense des dénonciateurs pour les amender et compléter, renforçant ainsi les efforts de dénonciation et de lutte contre la corruption, le gaspillage et les phénomènes négatifs.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

La Dans un contexte de déplacements limités et de sentiment d’insécurité, les mini-voyages à proximité du domicile sont en plein essor dans le monde entier y compris au Vietnam.