02/03/2019 21:49
À deux jours de la fin d'une consultation organisée par l'Assemblée nationale sur la fin du changement d'heure, une majorité de contributeurs penchait vendredi 1er mars pour conserver l'heure d'été.
>>Assemblée: une consultation citoyenne penche pour la fin du changement d'heure
>>Le Louvre, en passe de battre son record de fréquentation, va lancer des nocturnes gratuites

À deux jours de la fin d'une consultation sur le changement d'heure, une majorité de contributeurs penchait pour conserver l'heure d'été. 
Photo: AFP/VNA/CVN

En septembre 2018, la Commission européenne a proposé une nouvelle directive qui mettrait fin à ces changements impliquant d'avancer sa montre d'une heure en mars et de la reculer d'une heure en octobre, et qui permettrait aux États membres de choisir leur fuseau horaire.

La Commission des Affaires européennes de l'Assemblée a lancé le 4 février une consultation sous la forme d'un questionnaire en ligne, qui se terminera dimanche. Son résultat, qui sera transmis aux institutions européennes, n'aura pas de valeur contraignante.

Sur les 670.000 réponses à la consultation recueillies jeudi soir, 55% sont favorables à un maintien toute l'année à l'heure d'été (UTC + 2), alors que le 18 février dernier la tendance était à une courte majorité pour l'heure d'hiver, a indiqué la Commission.

Lors d'une consultation lancée par la Commission européenne à l'été 2018, 56% des votants des pays Européens, dont la France à 52%, étaient favorables à conserver l'heure d'été contre 36% pour l'heure d'hiver. Les répondants du Portugal, Chypre et de la Pologne avaient une préférence pour l'heure d'été, la Finlande, le Danemark et les Pays-Bas pour l'heure d'hiver.

Autre chiffre provisoire, plus de 80% des consultés seraient favorables à la fin du changement d'heure, presque autant que les 84% d'Européens favorables à son abolition lors de la consultation de la Commission européenne.

Instauré initialement pour réaliser des économies d'énergie, le changement d'heure en été et en hiver dans l'UE - en vigueur en France depuis 1976 - suscite de vives oppositions depuis des années. Ses détracteurs invoquent des effets négatifs sur le sommeil et la santé ou sur les accidents de la route, ainsi que l'absence de réelles économies d'énergie.

Dans un communiqué datant du 15 février, l'Association contre l'heure d'été double, pour la réduction des avancements de l'heure légale (Ached), a formulé des "doutes" sur la consultation de la commission des Affaires européennes, notamment sur "la pertinence et la justesse" des informations apportées et des questions soumises.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Fête du temple Dô à Bac Ninh La fête du temple Dô a été inaugurée vendredi 19 avril à Dinh Bang, une commune rattachée à la province de Bac Ninh (Nord). Des dizaines de milliers de visiteurs et des délégations de descendants des Ly doivent y participer durant trois jours.