07/05/2021 07:30
Le vieux soldat Trân Van Duy considère toujours le général Vo Nguyên Giáp (1911-2013) comme son idole. Il possède aujourd’hui une collection extraordinaire d’images et de documents sur ce grand stratège vietnamien. Rencontre avec un collectionneur sans pareil.
>>La victoire de Diên Biên Phu est la fierté du peuple vietnamien, selon le journal Pathetlao
>>Publication d'un livre de photos sur le général Vo Nguyên Giap

Trân Van Duy présente un ouvrage sur le général Vo Nguyên Giáp.
Photo : Luc Tùng/CVN

La maison de l’ancien soldat Trân Van Duy, 77 ans, se niche dans la rue Ly Thuong Kiêt de la ville de Rach Giá, province de Kiên Giang (Sud). Dans sa modeste demeure, il a réservé une pièce de 16 m² pour exposer ses collections sur le Président Hô Chi Minh et le général Vo Nguyên Giáp. Il les a constituées avec respect et humilité à partir d’images et de documents collectés durant toute sa vie.

À elle seule, sa collection sur le général Vo Nguyên Giáp totalise plus de 300 recueils de tous formats, rassemblant plus de 6.000 pages de journaux et de revues, des millions de documents et d’images. On y trouve des documents rares comme une photo du général, les larmes aux yeux, rendant hommage, au cimetière situé au pied de la colline A1 de Diên Biên Phu, aux soldats tombés au champ d’honneur. Ou encore celle immortalisant sa rencontre avec le Président Hô Chi Minh, avant le déclenchement de l’offensive des frontières en 1950.

Deux rencontres avec son idole

"J’admire le général Vo Nguyên Giáp depuis ma plus tendre enfance. C’est sûrement par amour pour ce grand homme que je me suis engagé dans l’armée en 1962, laissant de côté le rêve d’une vie estudiantine", confie le vétéran, originaire de Nghê An (Centre), qui est aussi la province natale du Président Hô Chi Minh.

Avec émotion, il se rappelle la première fois qu’il a eu l’honneur de rencontrer le général Vo Nguyên Giáp : "En octobre 1964, mon escadron Radar des forces de la DCA a été transféré à Tam Dao, province de Vinh Phúc (Nord). Le général Vo Nguyên Giáp est venu rendre visite à mon unité. Il est apparu devant nous avec son sourire doux et réconfortant, le général se montrait proche et intime comme un grand frère avec chacun d’entre nous. Il nous a serré la main à tous tout en s’informant de notre santé, de nos activités et difficultés quotidiennes".

Pour lui, cette rencontre a véritablement stimulé sa carrière et sa flamme révolutionnaire, ce qui lui a permis, un an plus tard, d’être promu lieutenant et chef de l’escadron de Radar. La 2e visite du général Giáp à l’escadron Radar s’est produite en juillet 1965, après la destruction de sa garnison par les bombardiers US blessant de nombreux soldats, dont le chef Trân Van Duy.

"Les recommandations empressées et minutieuses du général nous ont tous marquées et ont mis en lumière son caractère résolu, sa lucidité et sa stratégie militaire scientifique. J’ai eu l’impression d’y puiser une source énergétique, une conviction absolue nous permettant de surmonter toutes les difficultés, de braver tous les défis pour accomplir les missions confiées", partage le vieux soldat. Et d’affirmer : "Le général Giáp est devenu véritablement à ce moment l’idole et le modèle de ma vie militaire".

Le général Vo Nguyên Giáp (droite) lors de sa rencontre, le 9 novembre 1995 à Hanoï, avec l’ancien secrétaire américain à la Défense, Robert McNamara, pour la première fois face à face après que les deux pays avaient normalisé
leurs relations.
Photo : AFP/VNA/CVN

Une mission sacrée

Depuis, Trân Van Duy s’est mis à collecter tous les documents écrits et images sur son idole. Ses trésors se sont accumulés au fil du temps et l’ont accompagné sur tous les chemins de sa vie militaire. Outre les documents imprimés dans le pays, M. Duy a cherché aussi à collecter des articles de la presse étrangère, des écrits et analyses de stratèges étrangers sur "un général-commandant en chef des forces armées vietnamiennes ayant réalisé un exploit éclatant d’envergure internationale à Diên Biên Phu". Il destinait chaque mois une partie de son salaire à l’achat de livres, journaux et revues relatifs à Vo Nguyên Giáp. "Plus je lisais les documents, plus j’admirais notre héros national, sa personnalité et son talent de stratège militaire", avoue le vieux soldat.

Arrivé à la retraite, Trân Van Duy s’est mis à classer et compiler ses documents de manière systématique et scientifique. Des recueils ont ainsi été formés selon des thèmes spécifiques. Leurs couvertures ont aussi été conçues soigneusement. Pour lui, l’important est de pouvoir transmettre au plus grand monde les informations les plus précises sur le général Vo Nguyên Giáp.

"À travers ces plus de 300 recueils inédits, nous pouvons mieux appréhender la vie d’un général talentueux du pays : Vo Nguyên Giap, cette grande personne qui est devenue une fierté nationale", s’enorgueillit le vétéran. À 78 ans aujourd’hui, l’ancien soldat continue la "mission sacrée" qu’il s’est fixée : organiser régulièrement, dans des écoles de la ville de Rach Giá, des exposés sur le général Vo Nguyên Giáp, un thème qui intéresse particulièrement les élèves.

NGHIA ÐÀN/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des livres à lire sur le combat contre la pandémie de COVID-19

Le Festival du Vietnam 2021 attendu à la Plagne-Tarentaise en France Le Festival du Vietnam 2021 (2e édition) se déroulera du 16 au 18 juillet à Paradiski, un domaine skiable alpin très connu de la commune La Plagne-Tarentaise, en Savoie au Sud-Est de France.