21/09/2021 17:47
Réalisés par le peintre français Jean Despujols, les portraits des femmes vietnamiennes du début du XXe siècle sont exposés au Musée des Beaux-Arts Meadows, en Louisiane, aux États-Unis.

>>Exposition "Portraits de femmes" à Hô Chi Minh-Ville
>>Les femmes vietnamiennes en vedette à Hôi An
 

Une jeune fille de l'ethnie Thai noire. 
Photo : VOV/CVN
Jean Despujols est né le 19 mars 1886 à Salles (Gironde), en Aquitaine, dans le Sud-Ouest de France.

Ces portraits ou croquis font partie d’une collection de 360 tableaux peints à l’huile ou à l’aquarelle réalisés lors de son voyage en Indochine. Aujourd’hui, ces toiles appartiennent au Musée des Beaux-Arts Meadows, à l’Université Centenary, en Louisiane, aux États-Unis.

En 1936, Jean Despujols remporte le concours des beaux-arts d’Indochine. Le Conseil économique d’Indochine le missionne pour effectuer un voyage artistique au Vietnam, au Laos et au Cambodge et peindre la vie, les paysages et les hommes et les habitants de ces trois pays.

Cette collection a failli être perdue lors de son escale aux États-Unis. Elle a été présentée au public pour la première fois en 1950 au musée de la Louisiane.

En avril 1951, le magazine National Geographic a sélectionné 21 tableaux pour illustrer le reportage "Le portrait de l’Indochine", réalisé par les journalistes W.Robert Moore et Maynard Owen Williams.

Les toiles sont tombées dans l’oubli pendant quatorze ans jusqu’à la mort de Jean Despujols, en 1965.

Les portraits qu’il avait faits des jeunes filles du Nord, du Centre et du Sud du Vietnam traduisent à la perfection les caractéristiques physiques et morphologiques des femmes de chaque région vietnamienne.

Il s’agit de la collection la plus importante réalisée par un peintre français en Indochine.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Le secteur touristique de Hanoï s'adapte à la nouvelle situation Si la 4e vague de COVID-19 a fortement impacté le tourisme au Vietnam, entre autres à Hanoï, elle a également ouvert des opportunités pour restructurer cette industrie, changer les approches du marché et aligner les produits sur la demande des voyageurs et la réalité.