14/06/2018 18:26
La décharge So Thùng, qui se situe entre les arrondissements de Binh Thanh et de Go Vâp, existe depuis 20 ans. Nombreuses sont les familles en situation difficile qui vivent aux alentours.
>>Une enseignante au chevet des enfants démunis
>>Hô Huong Nam redonne le sourire aux handicapés
>>Un professeur pour les enfants des pêcheurs

Tous les après-midis de lundi à vendredi, la classe retentit à coups de psalmodies "a…e…i…o" qui sont rythmés par des activités ludiques pour les jeunes apprenants.
Photo: SGGP/CVN

On y fouille les immondices afin de récupérer ce qu’on pourra revendre aux ferrailleurs pour gagner son pain. Les enfants n’ont pas la chance d’être scolarisés. Un avenir plutôt sombre pour ces petits, jusqu’au jour où Nhân Ai, classe humanitaire, a vu le jour et a su redonner espoir.

Cette "classe du cœur" a été créée à l’initiative des bonzes de la pagode Giac Quang dans l’arrondissement de Binh Thanh. Les cours sont donnés par des étudiants venus de plusieurs universités et instituts universitaires de technologie de la mégapole du Sud. Tous les après-midis de lundi à vendredi, la classe retentit à coups de psalmodies "a…e…i…o" qui sont rythmés par des activités ludiques pour les jeunes apprenants.

Pour le fonctionnement de cette classe particulière, les étudiants ont dû, pendant les premiers jours, se rendre dans chaque maison afin de convaincre les parents d'envoyer leurs enfants à l'école. "Nous avons eu beaucoup de mal à enseigner des jeunes enfants et à leur inculquer des règles. La plupart d’entre eux n’ont pas de réel domicile fixe et sont quelque peu +sauvages+, toujours prêts à exprimer une attitude négative face à la discipline", confie Mai Bao Trung, étudiant de dernière année de l’Université d’agriculture et de sylviculture de Hô Chi Minh-Ville, responsable de Nhân Ai.

En plus de l’alphabétisation, la classe dispense également des cours d’éducation physique ainsi que des leçons de savoir-vivre à ces enfants défavorisés.

La classe humanitaire Nhân Ai compte dorénavant plusieurs élèves brillants et sages. Elle continue à venir en aide aux enfants en situation difficile et s’intéresse désormais à chercher des bourses d’études afin de leur offrir la meilleure vie possible.
 
Câm Sa/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.