13/05/2020 13:35
Le ministère de la Santé a organisé, le 12 mai à Hanoï, une cérémonie pour marquer la Journée internationale des infirmières et affirmer le rôle des infirmières et des sages-femmes dans les soins de santé publics, en particulier lorsque la pandémie de COVID-19 fait toujours rage dans le monde.
>>"Les Vietnamiens peuvent être fiers de leur personnel médical"
>>Le Vietnam pourrait avoir la réponse la plus efficace au COVID-19

Le directeur du Département de la gestion des examens et des traitements médicaux du ministère de la Santé, Luong Ngoc Khuê.
Photo : VNA/CVN
En pleine crise sanitaire, le monde célèbre mardi 12 mai, la journée internationale des infirmières qui se trouvent en première ligne dans le combat contre le COVID-19.

Une célébration qui coïncide cette année avec le 200e anniversaire de la naissance de la première infirmière moderne au monde, Florence Nightingale. Pour rendre hommage à cette profession, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a choisi de faire de cette année 2020 "L’année internationale du personnel infirmier et des sages-femmes". Selon le directeur général de l’OMS, les sages-femmes et le personnel infirmier sont la colonne vertébrale de tous les systèmes de santé. De nombreux messages ont été partagés sur les réseaux sociaux pour remercier et saluer le dévouement et le courage des infirmiers et infirmières à travers le monde.

Soulignant les importantes contributions des infirmières et des sages-femmes à la prestation de services médicaux, le directeur du Département de la gestion des examens et des traitements médicaux du ministère de la Santé, Luong Ngoc Khuê, a déclaré que les infirmières et les sages-femmes se sont également associées efficacement avec d'autres travailleurs médicaux dans la lutte contre le COVID-19. À l'heure actuelle, le Vietnam est l'un des cinq pays qui ont réussi à contenir la pandémie, et les infirmières et les sages-femmes ont considérablement contribué à assurer ce succès, selon lui.

Cependant, le Vietnam fait toujours face à une pénurie d'infirmières et de sages-femmes, a noté le président de l'Association des infirmières et infirmiers du Vietnam, Pham Duc Muc, précisant que le ratio de ces professionnels au Vietnam reste faible - environ 11 infirmières pour 10.000 habitants, soit deux et trois fois moins qu'en Thaïlande et en Malaisie, respectivement. En raison de la pénurie, le pays n'a pas encore été en mesure de fournir des soins complets aux patients, ce qui signifie également que les patients ont toujours besoin de leurs proches ou en embauchent d'autres pour les soutenir dans les hôpitaux, a-t-il admis.

Lors de la cérémonie, le représentant de l'OMS au Vietnam, Kidong Park, a recommandé que le pays investisse davantage dans l'éducation et l'autonomisation des infirmières et des sages-femmes, notant que l'OMS s'engage à se tenir aux côtés du Vietnam dans la formation de la main-d'œuvre à cet égard.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Une avalanche de promotions alléchantes Le groupe Saigontourist lance une vaste campagne promotionnelle entre juin et septembre afin de saluer la fidélité de ses clients. Les bénéficiaires sont légion.