05/07/2018 11:47
Près de 5.000 milliards de dôngs (216,5 millions de dollars) seront investis dans une centrale solaire dans la province côtière de Ninh Thuân (Centre méridionale).
>>Des progrès notables dans l'électrification des zones rurales
>>EVN paré pour le pic de consommation
>>Les compagnies allemandes s’intéressent au marché vietnamien de l’énergie solaire

La cérémonie d'inauguration de construction de la centrale solaire de Huu Phuoc, province de Ninh Thuân (Centre). Photo: TT/CVN

Selon l'investisseur, la compagnie par actions d'énergie solaire Trung Nam (Trung Nam Solar Power JSC), membre du groupe Trung Nam, l'usine de 204 MW couvrira plus de 264 ha dans le parc éolien de Trung Nam, sis dans les communes de Bac Phong et Loi Hai, district de Thuân Bac.

Les travaux débuteront le 7 juillet et devraient s'achever en juin 2019.

L’usine devrait produire entre 401 et 450 millions de kWh d'électricité par an, qui approvisionnera la province de Ninh Thuân et le pays en général.

Le 3 juillet, la compagnie du commerce de l’électricité (Electric Power Trading Company-EPTC) d'Électricité du Vietnam (EVN) a signé un contrat avec Trung Nam Solar Power JSC,  en vertu duquel EPTC achètera de l'électricité à Trung Nam au prix de 2.086 dôngs (9,35 cents)/kWh.

En août 2016, Trung Nam Group a commencé à travailler sur une centrale éolienne de 100 MW dans la province.

Auparavant, le groupe avait développé d'autres projets énergétiques, notamment la centrale hydroélectrique Dông Nai 2 de 70 MW et les centrales hydroélectriques Krong Nos 2 et 3, d'une puissance cumulée de 48 MW, dans la province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre). En novembre 2017, ces centrales hydroélectriques avaient généré plus d’un milliard de kWh.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.