05/12/2020 21:34
Une bague en forme de fleur où scintillent plus de 12.000 diamants a fait son entrée dans le Guinness mondial des records mais son créateur, un joaillier indien de 25 ans, en est si fier qu'il n'est pas encore disposé à la mettre en vente.
>>La vente d'un costume du PM indien entre au Guinness des records
>>Un diamant rose russe vendu pour 26,6 millions d'USD à Genève

Marigold, une bague sertie de 12.638 diamants, sur une photo fournie par Renani Jewels le 4 décembre. Photo : AFP/VNA/CVN

Baptisé "The Marigold - l'anneau de la prospérité", le bijou compte 12.638 diamants précisément et pèse un peu plus de 165 grammes. "Confortable, elle se porte bien", a déclaré le joailler Harshit Bansal, de l'État de l'Uttar Pradesh, dans le Nord de l'Inde, vendredi 4 décembre.

Ce "projet de rêve" concrétisé par ce jeune créateur, a vu le jour il y a deux ans tandis qu'il étudiait la joaillerie à Surat, une ville située dans l'Ouest de l'Inde et haut-lieu du diamant dans ce pays.

"J'ai toujours visé les plus de 10.000 diamants" a assuré M. Bansal, "au fil des ans, j'ai détruit de nombreux dessins et concepts afin de me concentrer uniquement sur cet objectif".

Il a battu le précédent record, également homologué par Guinness en Inde, pour une bague sertie de 7.801 diamants.

M. Bansal a déjà reçu nombre de propositions pour l'acquisition de sa création incomparable mais il n'a "pas l'intention de la vendre pour le moment. C'est une question de fierté pour nous. Elle est inestimable."

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.