23/01/2022 09:12
L’année 2021 a été très riche en découvertes archéologiques nationales. Les fouilles à Hanoï, Ninh Binh (Nord) et Thanh Hoa (Centre) ont permis de mieux connaître les cultures des Viêt anciens datant de 3.500 ans ou les palais royaux des dynasties des Dinh, Lê, Ly, Trân, Hô…
>>Des vestiges antiques découverts dans la citadelle des Hô
>>Le passé revécu dans le site archéologique de Vuon Chuôi
>>Histoire de la découverte de la citadelle de Thang Long

Vuon Chuôi est l’un des sites archéologiques les plus importants de la capitale
et même du Vietnam.
Photo : VOV2/CVN

D’après le rapport de l’Association d’archéologie du Vietnam, en 2021, on a dénombré 375 publications sur de nouvelles découvertes archéologiques dans les domaines tels que préhistoire, histoire, cultures du Champa, d’Oc Eo, et archéologie sous-marine.

Vuon Chuôi (Bananeraie), d’environ 20.000 m² dans le village de Lai Xa, en banlieue de Hanoï, est l’un des sites archéologiques les plus importants de la capitale et même du Vietnam. Fouillé pour la première fois en 1969, le site a fait l’objet d’une dizaine de travaux. Selon les archéologues, cet endroit fut habité par les Viêt anciens pendant plus de 15 siècles, entre 3.500 et 2.000 ans av. J.-C.

"Vuon Chuôi est un des rares lieux où l’on trouve des empreintes des Viêt anciens avec autant de couches de cultures comme Dông Dâu, Go Mun et Dông Son", informe le Pr. associé-Dr. Nguyên Van Huy, ancien directeur du Musée d’ethnologie du Vietnam, propriétaire d’un musée privée à Lai Xá. Lors des grandes fouilles menées fin 2020 et 2021, les archéologues ont exhumé 613 objets liés à la vie quotidienne (cuisine, fours de cuivre…), plus de 106.000 fragments de céramiques.

Les fouilles ont montré que les résidents d’ici maîtrisaient de très nombreux artisanats tels que sculpture sur pierre, poterie, menuiserie, fonte du cuivre, filature, tissage... Les vestiges de 19 tombes datant de l’époque culturelle de Dông Son ont fourni de riches informations sur la vie et les coutumes de cette période. La richesse d’objets trouvés a permis également aux scientifiques d’élargir et d’approfondir leurs recherches sur la vie quotidienne, les coutumes et les méthodes d’inhumation, les techniques de production des Viêt anciens. 

Conscient de  la valeur inestimable de Vuon Chuôi, le Département du patrimoine culturel et le Service de la culture et des sports de Hanoï, ont proposé en août 2021 un plan de préservation selon lequel une protection intégrale sera appliquée pour la zone Est de ce site (environ 6.000 m²). Parallèlement, sera mis en œuvre un plan de fouille et de relocalisation des artefacts de la zone Ouest (environ 6.000 m²) pour que le terrain soit laissé aux travaux de construction de la ville.

Un palais des Ly restitué en 3D. Photo : IICS/CVN

Les palais royaux sous la loupe des experts

L’an passé, pour la première fois, 64 palais et structures architecturales de la dynastie des Ly (1009-1225) ont été restaurés en format 3D, permettant non seulement au public d’admirer la magnifique beauté de leur architecture mais aussi de connaître le niveau de développement brillant de cette culture et les techniques de construction de cette époque.

La restauration s’est basée notamment sur les résultats de fouilles archéologiques, notamment celles de la cité impériale de Thang Long à Hanoï en 2008 et 2009. Il s’agit d’ouvrages originaux dont les portes d’entrée, les murets, les allées, les résidences ont été construits de manière méthodique et scientifique, montrant une époque architecturale d’or des Ly basée sur des structures en bois, notamment les piliers soutenus par des bases en pierre. En particulier, lors de la fouille de la zone C de la cité impériale de Thang Long, une grande structure octogonale a été découverte, sorte de pavillon de bois solidement construit avec une cour de briques à deux niveaux.

En 2021, de nouvelles découvertes dans le nord-ouest du palais de Kinh Thiên ont été dévoilées. Les plus remarquables sont un puits profond de 7 m datant de l’époque Lê Trung Hung (1533-1789), le plus profond du genre jamais trouvé par les archéologues vietnamiens ; un grand pot de terre cuite décoré de motifs floraux, d’un diamètre de 1,2 m datant de la dynastie des Trân (1225-1400) ; et un site funéraire en briques.

À 3,3 m de profondeur, les scientifiques ont trouvé cinq couches de cultures qui se chevauchent et un grand nombre d’objets (tuiles, céramiques…) datant des Ly et Lê postérieurs (1428-1459). Les scientifiques ont essayé de restituer le palais de Kinh Thiên. D’après le dessin du Pr.associé-Dr. Tông Trung Tin, président de l’Association d’archéologie du Vietnam, Kinh Thiên s’étendait sur une grande superficie et avait dix rangées de colonnes en bois. Sa structure est similaire à celle du palais de Lam Kinh, dans la province de Thanh Hoa (Centre).

Des objets datant de la première période des Lê postérieurs trouvés lors des fouilles dans la cité impériale de Thang Long en 2021. Photo : VNA/CVN

"L’étude pour la reconstruction architecturale 3D des palais des dynasties des Ly, Trân et Lê est extrêmement difficile et présente des défis en raison de bases documentaires insuffisantes. Nous espérons qu’au fur et à mesure, nous   décrypterons avec   précision la forme architecturale des palais vietnamiens, du Kinh Thiên en particulier", affirme le Pr-associé-Dr. Bùi Minh Tri, directeur de l’Institut d’études de la citadelle impériale (IICS).

L’ancienne capitale Hoa Lu à l’étude

Dans le but d’étudier l’histoire de la province de Ninh Binh (Nord) pendant les dix premiers siècles apr. J.C, le Service provincial de la culture et des sports, en collaboration avec l’Institut d’archéologie du Vietnam, a mené l’an passé des fouilles dans l’ancienne capitale de Hoa Lu et les districts de Nho Quan et Gia Viên. À Hoa Lu, les scientifiques ont découvert des couches architecturales (essentiellement des fondations, cours) des dynasties des Dinh (968-980) et des Lê antérieurs (980-1009) se chevauchant.

Lors des fouilles au sud du temple du roi Dinh, une fondation de palais très solide faite en sable et gravier de latérite mélangés à des coquilles de mollusques a été trouvée, sans compter des pieux de bois situés en alignement étroit, qui seraient des colonnes de résidences royales. Y ont été récupérés un grand nombre de briques, tuiles, céramiques, faïences, etc., datant essentiellement des VIIe-IXe siècles.

"Bien que menées sur une petite envergure, les fouilles nous ont donné une nouvelle image de la capitale Hoa Lu", estime le Dr. Pham Quôc Quân, membre
du Conseil national du patrimoine culturel. Dans les districts de Nho Quan et Gia Viên, les fouilles sur 100 m² suspectés de cacher des sépultures ont révélé cinq structures de tombes en briques datant des Ie-IIIe siècles. Les résultats des recherches ont initialement reconnu que le centre-ville de Hoa Lu au Xe siècle avait un espace architectural beaucoup plus grand que les experts   ne l’imaginaient auparavant. "Les tombes sont une nouvelle découverte à Ninh Binh, permettant alors de mieux comprendre Hoa Lu avant le Xe siècle", estime M. Tin.

Une fouille archéologique dans la province de Ninh Binh. Photo : VNA/CVN

À propos de la citadelle des Hô (1400-1407) dans la province de Thanh Hoa (Centre), pour la période 2020-2021, l’Institut d’archéologie du Vietnam et le Centre de préservation de cette citadelle ont exhumé de nombreux artefacts sur une superficie de 25.000 m². Les fouilles ont révélé quatre vestiges datant des dynasties des Trân et des Hô, deux de la dynastie des Lê postérieurs, et un autre de celle des Lê Trung Hung…, selon des informations annoncées lors d’un point presse donné le 14 décembre 2021.

Selon les archéologues, ces fouilles à grande échelle ont obtenu de nombreux résultats positifs avec la découverte des vestiges architecturaux uniques dans la zone centrale de la citadelle. Il s’agit des plus grandes fouilles de l’archéologie vietnamienne en termes de superficie. La découverte de plus de 20 unités architecturales de nombreuses dynasties ont réaffirmé les valeurs mondiales de ce patrimoine mondial, a déclaré Tông Trung Tin.

Sur la base des résultats de ces fouilles, les chercheurs ont proposé au Comité populaire de la province de Thanh Hoa et aux secteurs concernés d’élaborer prochainement un plan global de préservation et la protection de la citadelle. La capitale du Vietnam sous la dynastie des Hô se situe dans le district de Vinh Lôc, province de Thanh Hoa. La plupart des ouvrages architecturaux de la citadelle ont été détruits. Le 27 juin 2011, la citadelle des Hô a été reconnue patrimoine culturel mondial par l’UNESCO.

Linh Thao/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
"Roi des sandales en caoutchouc" : de la légende à la marque

Le Vietnam et la Russie stimulent leur coopération touristique Dans le cadre des "Journées vietnamiennes à Saint-Pétersbourg", le 3e Forum du tourisme Vietnam - Saint-Pétersbourg a eu lieu le 17 mai afin de rechercher des solutions visant à lever les difficultés et promouvoir la coopération touristique entre le Vietnam et la Russie.