17/09/2018 16:12
Les exportateurs vietnamiens de crevettes ont connu une année difficile en 2018, l’offre mondiale ayant connu de fortes augmentations qui ont fait baisser à la fois les prix et la demande des crevettes sur les principaux marchés.
>>Belles perspectives pour les exportations nationales de crevettes
>>Régler les difficultés pour le développement du secteur des crevettes du Vietnam

Les États-Unis sont actuellement le 4e importateur de crevettes vietnamiennes.
Photo: Vu Sinh/VNA/CVN

Selon l’Association des producteurs et exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP), la baisse constante de la valeur des exportations au cours des derniers mois a réduit les recettes totales de crevettes au cours des huit premiers mois à près de 2,3 milliards de dollars, en baisse de 3% par rapport à la même période de 2017.

Le secrétaire général de la VASEP, Truong Dinh Hoè, a déclaré que l’augmentation des barrières commerciales et des mesures de sauvegarde sur les marchés d’importation pour protéger leur propre industrie posait également des défis considérables aux exportations de crevettes vietnamiennes au cours des dernières années.

Au cours des derniers mois, la tendance à la baisse des prix a incité les éleveurs de crevettes des principaux pays exportateurs tels que l’Inde, la Thaïlande et le Vietnam à réduire leur production, ce qui a contribué à la hausse des prix.

La consommation de crevettes augmente

Toutefois, lorsque le dollar américain se redresse contre plusieurs autres devises, les importateurs ont dû réduire le prix d’achat pour compenser les différences de taux de change, laissant peu de place au prix des crevettes, selon Trân Van Linh, président de Thuân Phuoc Seafood & Trading Corporation.

Evaluant l’offre et la demande mondiales de crevettes, directeur de la SARL An ÉLôc Nguyên, Pham Huu An, a dit que la demande mondiale de crevettes augmenterait de manière stable et durable au cours de la prochaine année, estimée par des organisations internationales à 5,2 millions de tonnes en 2020 et à 6,5 millions de tonnes à l’horizon 2025.

Concernant le marché de l’UE, afin de tirer parti du système de préférences généralisées (SPG), les experts de la VASEP ont suggéré que le secteur de la crevette augmente le nombre de fermes certifiées GAP (Bonne pratique agricole) et modernise les usines de traitement afin de répondre aux exigences des pays de l’UE.

Comme la consommation de crevettes augmentera dans de nombreux pays à l’occasion de la saison des fêtes de fin d’année, les exportateurs vietnamiens devront effectuer une préparation soigneuse pour les commandes conclues et contrôler rigoureusement la sécurité alimentaire. Cela aidera les crevettes vietnamiennes à acquérir un avantage concurrentiel et à accroître leur prestige et leur image de marque dans le contexte d’une offre mondiale abondante.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Le tourisme prend son essor à Binh Liêu Ces dernières années, Binh Liêu a connu des changements remarquables dans son développement du tourisme. Autrefois terre inconnue, ce district est devenu l’une des destinations les plus appréciées à Quang Ninh.