18/08/2014 22:33
Le 14 août à Hô Chi Minh-Ville, le Docteur Dang Mau Chien, directeur du laboratoire de nanotechnologie (LNT), et Kaoru Suzuki, chef de l'équipe d'enquête de la JICA (l’Agence japonaise de coopération internationale), ont signé un accord de coopération intitulé "Minutes of Meeting" sur le projet «Recherche sur les déchets en aquaculture - Transformation des déchets en énergie électrique grâce à des batteries combustibles solides (TBCS) au profit du développement durable du delta du Mékong (RDAC)».

>>Aide japonaise pour la production d'électricité à base de déchets

Cérémonie de signature d’un accord de coopération entre le LNT et la JICA, le 14 août à HCM-Ville.


Cet événement a été honoré par la présence de dirigeants de l’Université nationale de HCM-Ville, de la JICA, de la JST, de l'Université de Kyushu (Japon) ainsi que des différents partenaires. Cet accord est le fruit du travail et de la collaboration efficace avec l'Université de Kyushu (Japon). Proposé par le laboratoire de nanotechnologie de VNU-HCM (LNT), le projet RDAC sera financé par l'Aide publique au développement (APD) japonaise. Il est l’un des deux projets de coopération technique approuvés par le gouvernement japonais pour l'année 2014.

Sa mise en place permettra de résoudre les problèmes liés au traitement de l'eau, aux déchets organiques dans les activités agricoles et au recyclage pour une énergie verte et propre. En conséquence, les scientifiques étudieront l'utilisation des déchets produits dans les lacs d’élevage de crevettes et de poissons afin de produire efficacement de l'électricité. Les déchets organiques (concentrés dans le fond des bassins) sont les causes de pollution environnementale et de prolifération d’agents pathogènes pour les êtres aquatiques. Ils seront utilisés pour la production de biogaz. Ce dernier produira de l'électricité qui sera à son tour utilisée pour les équipements d’aquaculture.

Avec le soutien technologique de l'Université de Kyushu, le Vietnam pourra développer un modèle d’élevage fermé de crevettes et ainsi améliorer la qualité et la compétitivité de ce produit. Ce projet s’échelonnera sur 60 mois entre avril 2015 et mars 2020. Le total d’investissement s’élève à 3,630 millions de dollars, dont 3,023 millions provenant de l'APD japonaise.

“La réussite du projet sera une base solide pour le LNT, qui donnera naissance au premier laboratoire de TBCS au Vietnam. Les scientifiques du LNT maîtriseront également les technologies du TBCS présentées par les experts japonais», a souligné le Docteur Dang Mau Chiên.

Texte et photo : Quang Châu/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.