05/06/2017 21:33
L’image d’un octogénaire en train de ramasser des ordures dans le lac Huu Tiêp du village de Ngoc Hà (arrondissement de Ba Dinh), à Hanoï, a chatouillé les consciences de tous, pour son exemplarité.

>>Les jeunes de la capitale engagés dans la protection de l'environnement
>>Pagayer pour une bonne cause
>>Keep Hanoï Clean œuvre pour l’environnement au Vietnam
 

Chaque jour, l'octogénaire Dô Sang Luyên retire volontairement des ordures du lac Huu Tiêp, à Hanoï.


À Hanoï, il y a de nombreux lacs. C’est une des originalités de la capitale. Mais, ces dernières années, plusieurs ont été remblayés pour construire des bâtiments, tandis que les autres sont devenus de plus en plus pollués à cause des rejets d’eaux usées et de déchets.

Le lac Huu Tiêp, plus célèbre en tant que «lac du B52», est situé au bout d’une ruelle du quartier de Ngoc Hà. Le 27 décembre 1972, un B-52 américain abattu par les forces nord-vietnamiennes s’y est écrasé. Depuis, la carlingue de cet avion est devenue le symbole de la victoire de la campagne "Diên Biên Phu aérien".

Une ruelle chaotique et étroite où les marchands ambulants, les kiosques itinérants et les bicyclettes se bousculent. Il faut être patient pour faire ces 300 mètres avant d’atteindre ce vestige historique de Diên Biên Phu aérien. Quarante-cinq années se sont passées et, aujourd’hui, l’avion ressemble surtout à un tas de fer. Mais ce vestige de guerre fait la fierté des habitants de Ngoc Hà et, plus généralement, de tous les Hanoïens et Vietnamiens. La préservation de l’environnement autour de ce vestige historique est donc très importante.

Dans le souhait de contribuer à cette préservation par des actions concrètes, depuis 20 ans, chaque jour, Dô Sang Luyên, plus de 80 ans aujourd’hui, est volontaire pour y retirer les ordures. Pour les habitants de Ngoc Hà, de l’arrondissement de Ba Dinh, l’image de ce vieillard en train de ramasser des déchets dans le lac Huu Tiêp est trop familière pour éveiller la conscience de tous.

 

Des habitantes du quartier de Ngoc Hà suivent l'exemple de Dô Sang Luyên, contribuant à la préservation de l'environnement autour du lac Huu Tiêp.


Pluie ou soleil, M. Luyên ne cesse jamais. «Tant que ma santé me permet, je continuerai de rendre plus propre notre paysage et notre environnement local. De mon côté, je conseille toujours à la population d’évoluer en abandonnant cette mauvaise habitude de jeter ses déchets n’importe où», partage M. Luyên.

Par cette action significative, de nombreux habitants du quartier suivent son exemple, ce qui a contribué à la préservation de l'environnement de cette zone historique, mais aussi à rendre plus propre l’air du voisinage.

«Des personnes comme M. Luyên sont un bel exemple pour nous. Outre leur travail familial, ils consacrent encore leur temps à de telles actions significatives», fait savoir Chu Thi Thanh Loan, une habitante de l’arrondissement de Ba Dinh.

«Depuis longtemps, M. Luyên est un bénévole qui ramasse des déchets jetés par les habitants d’ici, malgré son âgé avancé. Cela permet de rendre plus propres le paysage et l’environnement autour du lac», affirme Ngô Thi Phâm, du même arrondissement.

Durant ces 20 années, le dévouement de M. Luyên a été distingué à plusieurs reprises. Avec ces encouragements, il a fait davantage d’efforts pour notre environnement. On ne peut donc que suivre son bel exemple.

 

Texte et photos : Thu Huong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

Les voyagistes anticipent une forte hausse des commandes au Têt Les voyagistes basés à Hanoi tablent sur une croissance de 30% du nombre de touristes durant les fêtes de fin d’année, les gens profitant de 4 jours fériés au Nouvel An occidental et 9 autres au Nouvel An lunaire pour prendre leurs vacances.