27/07/2018 09:09
Un vol Air China qui reliait Paris à Pékin a fait demi-tour jeudi 26 juillet 30 minutes après son décollage, victime d'une fausse alerte due à un malentendu entre un passager resté au sol et la compagnie chinoise, a annoncé la Délégation préfectorale des aéroports parisiens.
>>La police égyptienne tue 13 terroristes lors d'un échange de coups de feu
>>Nigeria: au moins sept personnes tuées dans un attentat suicide contre une mosquée

Le vol d'Air China qui reliait Paris à Pékin et a fait demi-tour 30 minutes après son décollage. Photo: AFP/VNA/CVN

Air China avait annoncé jeudi après-midi 26 juillet que le vol CA876, qui avait décollé à 12h59 (10h59 GMT) de l'aéroport Charles-de-Gaulle, avait dû faire demi-tour en raison d'une alerte "terroriste".

"Pour des raisons de sécurité, le vol CA876 est retourné à Paris où il a atterri en toute sécurité", a dit la compagnie chinoise sur les réseaux sociaux.

Cette fausse alerte est due à un malentendu entre un passager resté au sol et la compagnie, a expliqué la Délégation préfectorale des aéroports parisiens. "Un passager retardé par un colis abandonné à l'aéroport de Roissy a téléphoné à la compagnie en disant qu'il y avait une bombe dans le terminal et son interlocuteur a compris qu'il y avait une bombe à bord de l'avion", a relaté cette source.

Une enquête judiciaire a été ouverte et cet homme - un Australien, selon une source proche de l'enquête - a été placé en garde à vue, selon cette même source.

"L'avion a atterri à Roissy à 13h55 (11h55 GMT). Il a fait demi-tour après 30 minutes de vol seulement", a ajouté la délégation préfectorale.

L'ensemble des passagers de ce Boeing 787 repartiront dans un vol pour Pékin jeudi 26 juillet à 21h00, a ajouté cette source.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.