26/03/2019 19:48
Le village des jeunes de la commune d’IaLôp, district d’Ea Sup, province de Dak Lak (hauts plateaux du Centre), a été fondé il y a 10 ans. Depuis, 120 familles s’y sont implantées, et ont changé radicalement leurs conditions de vie.

>>Journée des métiers et des emplois pour la jeunesse 2019 à Ninh Binh
 

Grâce à la culture des cannes à sucre et l’élevage, l’année dernière, la famille de Nguyên Van Diên a gagné 700 millions de dôngs. Photo: Sggp/CVN


La fondation d'un village pour les jeunes de démarrer la carrière à la commune d’IaLôp, district d’Ea Sup, province de Dak Lak (hauts plateaux du Centre), est un des projets du Comité central de l'Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh.

Ce village vise à promouvoir le rôle des jeunes dans le développement socio-économique  et  assurer la sécurité nationale dans les zones frontalières. Ce projet a créé des emplois à des jeunes couples et ainsi contribué à améliorer leur qualité de vie.

Le projet  "Fondation d’un village pour les jeunes de démarrer la carrière" a reçu 24,5 milliards de dôngs afin d'investir dans les infrastructures routières, les lignes électriques, 70 puits et réservoirs d’eau, des écoles…


En 2010, quand il a été achevé, le Comité central de l'Union l’a remis à l’Union syndicale de la province de Dak Lak. Il propose beaucoup de politiques de soutien, par exemple l’octroi d'un hectare de terre pour la construction de maisons, 1,5 ha pour l’agriculture, des prêts à taux préférentiel ou encore des soutiens techniques sur l’élevage et la culture.

La vie paraît aisée et heureuse
 

Le jardin de cannes à sucre de Nguyên Van Diên.
Photo: Infonet/CVN


À l’heure actuelle, ce village a pris une certaine importance avec plus de 130 couples qui s’y sont installés. On peut y voir des maisons vastes et confortables; la vie paraît aisée et heureuse, sans souci de l’avenir.

"Auparavant, ma famille habitait dans le district d’Ea Kar, province de Dak Lak. Mon revenu n’était pas stable et notre vie était très dure. En 2010, répondant à l’appel de l’Union syndicale de la province, j’ai écrit une demande afin d’entrer au village. La localité nous a créé des conditions optimales pour nous installer", a partagé Nguyên Van Quy,  35 ans. Outre 3 ha de cannes à sucre, Quy loue des terres et à ouvert une épicerie. Chaque année, sa famille gagne  des centaines de millions de dôngs.

En 2010, la famille de Nguyên Van Diên a également écrit une demande d’entrée. Après plusieurs années de travaux laborieux, sa famille est devenue aussi l’une des plus aisées du village. Grâce à la culture de cannes à sucre et l’élevage, l’année dernière, elle a gagné 700 millions de dôngs.

Le chef du village, Ly Van Sài, a déclaré: "Maintenant, le village compte 135 foyers avec 519 personnes. Les conditions pédoclimatiques ne sont pas très favorables. Toutefois, grâce à l’assiduité des villageois, leur vie s’améliore de plus en plus".


Thu Huong/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Entre le Vietnam et la France, une relation toujours plus florissante

Le carnaval de Ha Long 2019 va se dérouler en salle Au lieu de magnifiques défilés dans les rues comme les années précédentes, le carnaval de Ha Long 2019 se déroulera en salle, au FLC Ha Long Ecotourisme Resort.