>La double casquette des artisans de Duong Lâm >>L’héritage culturel, un bien précieux à conserver" />
24/11/2019 09:52
Grâce aux programmes mis en place par la localité, notamment dans le cadre du développement du tourisme et de la promotion des métiers traditionnels, le quotidien des habitants de l’ancien village de Duong Lâm a beaucoup changé.

>>La sauce soja prend son envol à l’étranger
>>Nguyên Van Hung : "Grâce au tourisme, on a tout à gagner"
>>La double casquette des artisans de Duong Lâm
>>L’héritage culturel, un bien précieux à conserver

Situé à environ 50 km à l’ouest de Hanoï, Duong Lâm se distingue par ses maisons à murs de latérite. 
Photo : CTV/CVN

Situé sur la route reliant Hanoï à Lào Cai, le village de Duong Lâm, dans le chef-lieu de Son Tây, à Hanoï, est considéré comme un arrêt idéal pour les touristes nationaux et étrangers. Ils peuvent s’y reposer et s’imprégner de la culture vietnamienne présente.

Hanoï a décidé que l’économie touristique devrait contribuer à améliorer la qualité de vie des habitants locaux, des paysans en particulier, ainsi qu’à créer plus d’emplois.

Des dispositifs spécifiques ont été mis en œuvre avant et après 2006, l’année où le village a été reconnu site historique et culturel national : restauration de reliques et de maisons anciennes, formations au tourisme et aux métiers traditionnels, soutien financier aux habitants locaux dans leur reconversion professionnelle… Des résultats socio-économiques remarquables ont ainsi été obtenus.

Revenus des habitants en forte augmentation

Duong Lâm accueille chaque année plus de 150.000 visiteurs. La plupart sont des étrangers venus d’Europe comme l’Angleterre, la France, la Suisse, l’Allemagne…, mais certains d’Asie tels que le Japon, la République de Corée, la Thaïlande, etc.

Les métiers traditionnels comme la fabrication de sauce soja et de bonbons évoluent pour s’adapter aux attentes des voyageurs. Afin de servir les activités touristiques, de nombreux magasins se sont ouverts. Au lieu d’aller au centre de Hanoï pour trouver un emploi, certains habitants se sont reconvertis et ont décroché un emploi ici.

Selon un rapport du Comité populaire de la commune de Son Tây, ces dernières années, le revenu annuel des habitants de Duong Lâm a augmenté grâce aux activités touristiques, passant de 20 à 50 millions de dôngs. Certains ménages ont gagné plus de 100 millions.

Des mesures à long terme

Deux Françaises sont informées de l’histoire du village par une guide touristique.
Photo : Quang Châu/CVN

Hà Huu Bê, membre d’une famille ayant pour métier traditionnel la fabrication de sauce soja, informe : "La saison touristique dure d’octobre à avril. C’est une période où les affaires sont bonnes. Grâce au tourisme, l’économie de ma famille s’est améliorée". Une entreprise familiale qui tourne bien puisque ses produits s’exportent dans de nombreux pays, notamment au Japon.

Cependant, cela n’empêche pas M. Bê d’avoir certaines inquiétudes concernant les revenus de sa famille. Il souligne qu’à la suite de la mise en service de l’autoroute Hanoï - Lào Cai, le nombre de touristes a considérablement diminué en raison de ce nouvel itinéraire. Ce dernier ne passe plus par Duong Lâm comme les années précédentes.

Nguyên Trong An, chef adjoint du comité de gestion du site de Duong Lâm, affirme qu’outre la difficulté susmentionnée, le village doit également faire face à d’autres problèmes persistants : "Dans l’immédiat, pour développer le potentiel socio-économique, on doit prêter attention au maintien des typicités du village et à leur préservation. Ce n’est pas chose aisée".

Selon M. An, pour préserver et valoriser les atouts de Duong Lâm, il est nécessaire que les autorités participent. Elles doivent simplifier les procédures administratives et financières en matière de restauration des vestiges. De fait, il n’y a actuellement que 22 maisons sur 26 restaurées grâce à l’aide financière de l’État. C’est peu comparé aux plus de 950 maisons et reliques qui doivent en bénéficier.

D’autre part, les autorités locales proposent à Hanoï une aide à la formation des ressources humaines en tourisme, d’élaborer et de créer de nouveaux produits ainsi que de s’associer aux régions voisines dans le développement touristique. Elles devront renforcer l’inspection des services afin de rendre le tourisme local plus convivial pour les visiteurs.

Quang Châu/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Hô Chi Minh attire plus de 7,7 millions de touristes étrangers en onze mois Au cours des onze premiers mois de l’année, Hô Chi Minh-Ville a accueilli plus de 7,7 millions d’arrivées internationales, soit une hausse de 14,3% en variation annuelle.