02/09/2015 15:13
Un vaisseau spatial russe Soyouz avec à son bord le premier astronaute danois et deux cosmonautes russe et kazakh a décollé mercredi matin 2 septembre du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan, à destination de la Station spatiale internationale (ISS).
>>Des astronautes ont goûté pour la première fois de la salade cultivée dans l'espace
>>Trois astronautes en route pour l'ISS après le lancement d'un vaisseau spatial Soyouz

À 04h37 GMT, le vaisseau Soyouz TMA-18M a décollé, emportant sans incident le Danois Andreas Mogensen, le Russe Sergueï Volkov et le Kazakh Aïydin Aïmbetov.
 
"Après 528 secondes de vol, le vaisseau spatial habité Soyouz s'est correctement séparé du troisième étage du lanceur", a annoncé l'agence spatiale russe Roscosmos dans un communiqué.
 
Lancement de Soyouz, le 2 septembre du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. Photo : AFP/VNA/CVN

Alors que les vaisseaux Soyouz mettent habituellement six heures pour s'amarrer à l'ISS, deux jours seront cette fois nécessaires aux trois scientifiques pour rejoindre la Station spatiale.
 
Fin juillet, celle-ci a en effet été contrainte de modifier son orbite, nécessitant une modification du plan de vol du Soyouz. Sergueï Volkov, Andreas Mogensen et Aïydin Aïmbetov arriveront donc vendredi 4 septembre à 07h42 GMT sur l'ISS, après avoir passé plus de 48 heures à bord du Soyouz.
 
"Nous allons collaborer aux programmes scientifiques européens, russe et kazakh. Au total, 75 expériences scientifiques sont programmées et nous allons poursuivre des études déjà commencées", a déclaré lors d'une conférence de presse Sergueï Volkov, le commandant de ce vol et le seul ayant l'expérience des vols spatiaux.
 
Conquérir de nouvelles planètes
 
Andreas Mogensen, qui représente l'agence spatiale européenne (ESA) dans ce vol, est pour sa part devenu le premier Danois à partir dans l'espace. "Nous devons conquérir de nouvelles planètes, nous rêvons de cela. Je suis persuadé que nous pouvons y arriver", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse la veille de son départ, cité par Roscosmos.
 
L'équipage est complété par le Kazakh Aïdyn Aïmbetov, 42 ans, qui a remplacé au pied levé la chanteuse britannique Sarah Brightman.

Celle-ci aurait du devenir la première touriste à aller dans l'espace depuis six ans, moyennant près de 50 millions d'euros, mais avait renoncé en mai, officiellement pour des "raisons familiales".
 
L'équipage du vaisseau Soyouz rejoindra sur l'ISS les six astronautes déjà à bord de la station. Ce sera la première fois depuis 2013 que neuf personnes cohabiteront sur la Station spatiale internationale.
 
Andreas Mogensen et Aïydin Aïmbetov ne resteront que huit jours sur l'ISS, leur retour étant prévu le 12 septembre en compagnie du vétéran russe Guennadi Padalka, déjà à bord et devenu en juin l'homme ayant passé le plus de temps dans l'espace.
 
À son retour sur Terre, celui-ci aura passé au total plus de 878 jours dans l'espace, soit deux ans et quatre mois en cinq vols spatiaux.
 
C'est le premier lancement d'un vaisseau Soyouz depuis le 23 juillet. Trois astronautes avaient rejoint l'ISS malgré la défaillance d'un capteur solaire du vaisseau, un vol qui avait été retardé de deux mois après la perte spectaculaire d'un vaisseau cargo Progress en avril.
 
La Russie fournit à l'ISS son principal module, où se situent les moteurs-fusées, et les vaisseaux russes Soyouz sont le seul moyen d'acheminer et de rapatrier les équipages de la station orbitale, depuis l'arrêt des navettes spatiales américaines.
 
Seize pays participent à l'ISS, avant-poste et laboratoire orbital mis en orbite en 1998 ayant coûté au total 100 milliards de dollars, financés pour la plus grande partie par la Russie et les États-Unis.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Son Doong, Un groupe de touristes russes vient de visiter l'une des plus belles merveilles naturelles du monde – la grotte Son Doong au Vietnam. Et il ne cesse de louer la beauté exotique et majestueuse de cette grotte, cité par Russia Today.