20/01/2020 17:59
>>La Chine annonce 17 nouveaux cas du mystérieux virus
>>Mystérieuse pneumonie en Chine : un second patient est décédé

La Chine a fait état lundi 20 janvier d'un troisième mort d'un mystérieux virus apparu le mois dernier, alors que l'épidémie se propage vers le Nord et le Sud du pays et a gagné la République de Corée, à quelques jours des grands chassés-croisés du Nouvel An chinois. L'épidémie, apparue en décembre dans un marché de Wuhan (Centre de la Chine), touche désormais trois autres pays asiatiques (Japon, Thaïlande, République de Corée) et a fait au total 205 cas connus, dont 201 en Chine. Pour la première fois, les responsables sanitaires chinois en ont signalé lundi 20 janvier de nouveaux en dehors de la métropole de Wuhan (11 millions d'habitants) : deux cas à Pékin (Nord) et un autre à Shenzhen, la grande ville de l'extrême Sud qui fait face à Hong Kong. Point commun à ces nouveaux cas, toutes les personnes contaminées s'étaient rendues à Wuhan ces dernières semaines. C'est le cas également à Séoul où le virus a été détecté chez une Chinoise de 35 ans arrivée dimanche par avion depuis Wuhan. Les autorités sanitaires sud-coréennes ont révélé qu'elle avait consulté samedi à l'hôpital à Wuhan en raison d'un rhume. On lui avait prescrit des médicaments avant qu'elle ne s'envole pour l'aéroport de Séoul où ses symptômes ont été détectés. Elle a été placée en quarantaine.
 

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Le Centre du Vietnam reste une destination sûre Alors que de nombreuses localités ont suspendu leurs activités touristiques pour prévenir les infections respiratoires aiguës causées par la nouvelle souche du coronavirus (COVID-19), le Centre du Vietnam fait des efforts pour assurer la sécurité pour accueillir les voyageurs, avec des mesures pour consolider son image de destination sûre.