14/09/2020 17:38
La pandémie de COVID-19 a laissé de lourds impacts, notamment sur le secteur touristique. Durant les huit premiers mois de l’année, le pays n’a reçu que 3,8 millions de touristes étrangers, soit une baisse de plus de 66% en glissement annuel.

Les touristes étrangers dans le Vieux quartier de Hanoï, en février 2020.
Photo : VNA/CVN

Même constat de morosité pour le tourisme domestique, qui a souffert de l’annulation massive d’évènements culturels et festifs. Mais maintenant que la pandémie est dans l’ensemble contrôlée, le pays tient à promouvoir un tourisme sûr. Durant les huit premiers mois de l’année, les services d’hôtellerie et de restauration ont rapporté environ 322.000 milliards de dôngs, soit 16% de moins en glissement annuel. Les recettes des voyagistes accusent aussi une baisse de 54% par rapport à la même période de l’an passé. Les impacts du COVID-19 sur ce secteur sont donc très importants. Toutefois, depuis plusieurs jours, aucun cas de contamination locale n’a été signalé, ce qui apporte une petite lueur d’espoir aux acteurs du tourisme. Selon le ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Ngoc Thiên, le secteur va lancer un programme de tourisme sécuritaire. Des critères spécifiques, destinés aux restaurants, aux hôtels et aux sites sont d’ailleurs en cours d’élaboration, a-t-il dit.   

Sur la base de ces critères, les voyagistes pourront concevoir des circuits, la priorité étant accordée aux circuits courts à l’intention des touristes qui ne sont pas en provenance des zones épidémiques. Mais le secteur prépare aussi les programmes de promotion à l’intention des touristes internationaux, en misant donc sur une sortie de crise.   

Le gouvernement pourrait demander aux compagnies aériennes vietnamiennes de coopérer avec les entreprises opérant dans le tourisme pour augmenter la fréquence de vols et ouvrir de nouvelles lignes domestiques. Plus tard, quand le tourisme international sera relancé, on pourra rouvrir les vols internationaux et en augmenter la fréquence vers des marchés cibles. Mais cela dépend évidemment de la situation sanitaire dans le monde”, dit Nguyên Ngoc Thiên.

Selon l’Organisation mondiale du tourisme, 115 pays et territoires ferment toujours leurs frontières. Dans ce contexte, le tourisme domestique reste la bouée de secours de bien des économies, dont l’économie vietnamienne. Le gouvernement vietnamien a mis en place des mesures d’assistance financières et fiscales en faveur des plus de 40.000 entreprises du secteur, qui comptent 4,5 millions d’employés. Le télétravail et la réorganisation des vacances scolaires devraient aussi donner un coup de pouce au tourisme domestique.

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le 2e programme de promotion du tourisme : l’accent mis sur la sécurité Une conférence co-organisée par l’Administration nationale du tourisme du Vietnam (ANTV), le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme et le journal en ligne VnExpress à Hanoi le 24 septembre s’est focalisée sur le thème "Stimuler la demande touristique – Expérimenter un Vietnam sûr et attrayant".