16/06/2021 07:00
La crise sanitaire bouleverse les activités de nombreux secteurs dont l’éducation et la formation. Alors que des solutions d’urgence sont mises en place pour permettre aux élèves et étudiants de terminer leur année à distance, une véritable transformation digitale est enclenchée.
>>Intégrer la technologie dans les pratiques d’enseignement
>>Classes virtuelles, connaissances réelles
>>La transformation numérique de l’éducation, une tendance

Les enseignantes tournent des clips au service de l’apprentissage préscolaire.

Ces dernières années, le secteur de l’éducation a promu l’application des technologies de l’information dans l’enseignement, l’apprentissage et la gestion pour raccourcir le processus d’innovation et améliorer la qualité des cours, en particulier dans les zones reculées.

L’ancien ministre de l’Éducation et de la Formation, Phùng Xuân Nha, lors d’une conférence sur la transformation numérique, a estimé que la pandémie de COVID-19 avait certes un impact important sur l’organisation des activités scolaires mais qu’elle était aussi un accélérateur de la transformation digitale du secteur.

Sur cette voie, le Vietnam a su s’adapter à temps et de manière efficace. C’est ce que décrit par exemple un rapport de 2020 du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Ce document, analysant la réponse des secteurs éducatifs à la crise sanitaire, relève qu’en 2020, 79,7% des élèves vietnamiens avaient expérimenté la scolarisation en distanciel, ce qui place le Vietnam au-dessus de la moyenne des pays de l’OCDE (67,5%). 

"Le Vietnam représente un modèle à succès pour de nombreux autres pays", a estimé le Professeur Fernando Reimers de l’Université Harvard, qui a collaboré avec d’autres chercheurs dans le monde pour mener cette étude sur les leçons tirées par les systèmes éducatifs pendant la pandémie de COVID-19.

Impressionnée par les efforts du ministère vietnamien de l’Éducation et de la Formation dans cette situation difficile, Rana Flowers, représentante en chef du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) au Vietnam, a félicité le pays pour l’application rapide de bonnes mesures pour maintenir normalement l’apprentissage des élèves. Selon elle, ce sont bien les défis qui accélèrent les processus de transformation, et le Vietnam est en train de les relever avec brio.

Accélérer la transformation numérique

En pleine crise sanitaire, en 2020, le gouvernement a approuvé le programme national de transformation numérique pour la période 2021-2025 et à l’horizon 2030. Dans ce programme, le secteur de l’éducation et de la formation est l’un des huit domaines prioritaires.

Possédant plus de 53.000 établissements d’enseignement accueillant 24 mil-lions d’élèves et d’étudiants ainsi que 1,4 million d’enseignants, "le secteur estime que la transformation numérique contribuera au développement socio-économique et à l’établissement d’un +Vietnam numérique+", a affirmé le ministre de l’époque, Phùng Xuân Nha.

"Il formera des citoyens dotés de connaissances et compétences en matière numérique afin qu’ils puissent pleinement devenir des citoyens du monde. La réussite de cette transformation améliorera non seulement la qualité de l’éducation, mais aussi la productivité du travail ainsi que l’intégration internationale du pays", a-t-il ajouté.

Résultats et ambition

Un enfant lors d’un cours en ligne. 

De manière concrète, cette numérisation a obtenu des résultats satisfaisants. Le vice-ministre de l’Éducation et de la Formation, Hoàng Minh Son, a indiqué qu’en 2007, seules quelques écoles utilisaient des logiciels pour l’inscription ou le paiement des frais de scolarité. Aujourd’hui, la plupart des établissements scolaires ont numérisé une grande partie des activités (inscription scolaire et examens, dépôt de dossiers, etc.).

Avec la pandémie de COVID-19, ces établissements ont dû faire le grand saut vers les cours en distanciel. C’est sur cette tâche aujourd’hui que le ministère se concentre pour créer du matériel d’apprentissage numérique. Ainsi, à ce jour, ont été produits 5.000 leçons pour l’e-learning, 2.000 pour les cours télévisés, 200 manuels, 200 expériences virtuelles et plus de 35.000 questions à choix multiples.

Parallèlement, il s’agit aussi de créer un véritable environnement numérique pour les élèves et enseignants. "Il est nécessaire de développer des ressources numériques mais aussi et surtout un véritable écosystème d’apprentissage en ligne, grâce à un meilleur stockage des données", a fait remarquer Hoàng Minh Son.

Le Vietnam dispose d’une population jeune et connectée, qui devrait s’adapter à un environnement d’apprentissage moderne très rapidement. Et il a de l’ambition en la matière : "Notre objectif ? Que le Vietnam devienne l’un des pays leaders en termes de transformation digitale de l’éducation et puisse former des travailleurs capables de s’intégrer rapidement au monde professionnel dans un contexte international", a conclu Phùng Xuân Nha.

Texte et photos : Thao Nguyên - VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le bánh chưng gù, une spécialité des Tày dans le district de Van Bàn

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.