28/11/2021 11:25
Le stupa Muong Và, patrimoine culturel de 400 ans de la province montagneuse de Son La (Nord), a longtemps été considéré comme un chef-d’œuvre d’architecture reliant le passé au présent tout en défendant les valeurs spirituelles uniques.
>>Bao Hai Linh Thông Tu, nouveau complexe bouddhique à Ha Long
>>Héritage architectural du bouddhisme Hinayana
>>Le riz gluant de Muong Và

L’ancien stupa de Muong Và dans la province montagneuse de Son La (Nord).
Photo : VNA/CVN 

Situé dans le district de Sôp Côp, l’ancien stupa de cinq étages est une destination touristique attrayante qui met en valeur les croyances de l’ethnie minoritaire Lào. Les habitants locaux viennent y prier pour une vie paisible et prospère et l’on dit que le stupa est auréolé d’histoires sacrées et mystérieuses.

Outre son rôle spirituel dans la protection des villageois, c’est aussi un lieu pour pratiquer des rituels religieux et culturels qui sont une caractéristique culturelle des zones frontalières vietnamiennes environnantes.

Le plus ancien bâtiment

En 1998, le ministère de la Culture et de l’Information (ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme aujourd’hui) a reconnu le stupa comme patrimoine architectural et artistique national. Aujourd’hui, il attire toujours un grand nombre de visiteurs qui viennent découvrir son architecture. Les Lào l’ont construit au XVIe siècle dans la commune de Muong Và avec l’aide d’habitants qui étaient pour la plupart d’ethnie Thai et qui ont apporté avec eux des croyances bouddhistes lors de leur installation dans la région.

Le monument a été nommé d’après la commune des Muong Và et est imprégné des caractéristiques du bouddhisme Hinayana, tout en étant considéré comme le plus ancien bâtiment de Sôp Côp et un exemple rare d’une telle architecture dans tout le Nord-Ouest. De loin, les visiteurs peuvent le voir s’élever dans le ciel bleu avec ses lignes nettes et élégantes. Il a été restauré à deux reprises, en 2000 et 2012.

L’ouvrage unique se dresse sur une colline de 13 m de haut d’où les touristes ont une vue panoramique sur la commune de Muong Và entourée de montagnes, d’immenses rizières et de ruisseaux. Pour les habitants locaux, le stupa est un "concentré des valeurs culturelles et artistiques" de la minorité ethnique Lào de Son La et du Nord-Ouest dans son ensemble.

Un symbole de solidarité 

"Des motifs tels que figures humaines et fleurs de lotus magnifiquement exposés sur le stupa sont la preuve de ses valeurs culturelles, a fait savoir le villageois Lò Van Bong. En plus de refléter la vie spirituelle de la population locale, il est également considéré comme un symbole de la solidarité entre les groupes ethniques de la région et entre le Vietnam et le Laos".

Le stupa de cinq étages avec ses lignes nettes et élégantes.
Photo : VNA/CVN

Ngô Thi Hai Yên, chef du Bureau de gestion de la culture relevant du Service de la culture, des sports et du tourisme de la province de Son La, a informé que le stupa avait joué un rôle important dans l’histoire. "Comme il est situé juste à la frontière du Vietnam et du Laos, il montre la solidarité entre les deux pays, en particulier dans les échanges culturels entre les ethnies Lào et Thai à Son La", a-t-elle indiqué.

Selon Mme Yên, la province a accordé une plus grande attention à ce stupa ces dernières années. "En plus de mettre l’accent sur la mise en œuvre de deux programmes de restauration, la province a également construit une maison commémorative pour préserver des objets précieux liés au stupa", a-t-elle ajouté.

Son La partage 200 km de frontière avec le Laos et abrite maintenant la minorité Lào qui représente 0,33% de sa population, vivant principalement de l’agriculture dans les districts de Sôp Côp et Sông Ma. La province, à plus de 300 km au nord-ouest de Hanoï, compte de nombreux sites touristiques. Sa beauté naturelle et la culture de ses nombreuses ethnies la rendent particulièrement attrayante pour les investisseurs nationaux et étrangers ainsi que pour les touristes.

Son La compte 12 groupes ethniques, les plus nombreux étant les Thai, les Kinh, les H’mông et les Muong, et 96 sites classés patrimoine culturel et historique qui fascinent les touristes.
 
Thúy Hà/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam

Vinh Phuc : Tam Dao classée zone touristique nationale Tam Dao, province de Vinh Phuc (Nord), est désormais une zone touristique nationale, selon une décision du 25 janvier du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme.