11/09/2019 17:42
Au Vietnam, 65% des patients sont atteint de cécité bilatérale à cause du glaucome. Il s’agit d’une pathologie très dangereuse car la maladie s’immisce silencieusement chez les personnes, leur privant la vue graduellement et affectant leur qualité de vie.

>>Une nouvelle campagne de prévention contre le glaucome
>>L’Hôpital ophtalmologique Hanoï 2 éclaire la vue des diabétiques
>>Près de 40% des enfants des villes souffrent de troubles de la vision

 

Le Professeur John Grigg, doyen du Département d'ophtalmologie (Université de Sydney, Australie) présente les différentes méthodes de traitement du glaucome lors du séminaire sur cette maladie, le 10 septembre à Hanoï.


Pour aider les ophtalmologues vietnamiens à mettre à jour leurs connaissances en matière de traitement du glaucome, l'Hôpital ophtalmologique de Hanoï 2, en collaboration avec la Faculté de médecine de Hanoï et l’Institut Save Sight de l'Université de médecine (Université de Sydney, Australie), a organisé un séminaire de formation continue sur le glaucome.


Le glaucome recouvre un groupe de neuropathies optiques progressives aiguës ou chroniques, caractérisées par une mort progressive des cellules ganglionnaires de la rétine, ce qui entraîne des signes de lésions du nerf optique et du champ visuel. La conséquence ultime du glaucome est une cécité irréversible permanente.

Selon les estimations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), en 2010, environ 60,5 millions de personnes dans le monde seraient atteintes de glaucome; on estime qu'il y en aura 79,5 millions en 2020 et 110 millions en 2030. La maladie du glaucome est actuellement devenue la deuxième cause importante de cécité dans le monde.

Prévention et guérison

Lors du séminaire, les professeurs australiens et vietnamiens ont partagé leurs connaissances du glaucome, du symptôme jusqu’aux méthodes de traitement. En particulier, les experts australiens ont abordé des méthodes de traitement modernes permettant à traiter les cas difficiles.

Selon le Prof. Dr Vu Anh Tuân, président du Conseil d’activités professionnelles de l’Hôpital d’ophtalmologie de Hanoï 2, "tout le monde porte un risque de glaucome, en particulier les personnes de plus de 40 ans, celles dont la famille possède des antécédents de glaucome, celles souffrant de pression occulaire élevée, d'erreurs de réfraction, d'hypermétropie, de myopie, d'antécédents de traumatisme occulaire, d'utilisation prolongée de corticoïdes, de diabète, d'obésité ou d'hypertension ou encore celles atteintes de troubles du système circulatoire".

Le glaucome est une maladie qui ne peut pas être complètement guérie. L’objectif du traitement du glaucome est d’empêcher que la maladie continue de causer des lésions à l’extrémité du nerf optique. Les personnes atteintes de glaucome peuvent maintenir leur vision par des méthodes médicales ou chirurgicales. Par conséquent, il est nécessaire d'actualiser les nouveaux traitements en lien avec ceux déjà utilisés à l'étranger, contribuant ainsi à la mise en œuvre d’une stratégie de lutte contre la cécité au Vietnam en 2020 jusqu’en 2030.

À noter que le séminaire a vu la participation de nombreux ophtalmologistes et étudiants de la Faculté de médecine de Hanoï.

L'Hôpital ophtalmologique de
Hanoï 2 est un hôpital spécialisé ayant pour mission de soigner et de protéger au mieux les yeux de tous afin que chacun puisse profiter des couleurs de la vie. Il possède une équipe de médecins hautement qualifiés et expérimentés dans la profession, notamment de nombreux professeurs en réfraction reconnus au Vietnam. En tant qu’établissement de pratique de la Faculté de médecine de Hanoï, l'Hôpital ophtalmologique de Hanoï 2 offre toutes possibilités pour organiser la formation continue des personnels médicaux de l’hôpital et de partager les connaissances entre ophtalmologues et experts.


Texte et photo : Phuong Mai/CVN



 
 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

L’île aux aigrettes de Chi Lang Nam à Hai Duong Située sur le lac d’An Duong, district de Thanh Miên, province de Hai Duong, l’île aux aigrettes de Chi Lang Nam est un site écotouristique abritant des milliers d’oiseaux.