29/08/2017 19:14
Un séminaire de l’Asie de l’Est et du Sud-Est sur l’amphétamine a lieu les 29 et 30 août à Hanoï.
>>Iran : 2,8 millions de toxicomanes, deux fois plus qu'il y a six ans
>>Rapport mondial sur les drogues 2014

Le Vietnam s'efforce de lutter contre la criminalité liée à la drogue.
Photo : VNA/CVN

Le séminaire est organisé par le Bureau de prévention et de lutte contre la drogue et la criminalité de l’ONU (UNODC), en collaboration avec le bureau permanent de prévention et de lutte contre la criminalité et la drogue (ministère vietnamien de la Police).

Dans son discours d’ouverture, le colonel Hoàng Anh Tuyên, chef adjoint du Bureau permanent de prévention et de lutte contre la criminalité et la drogue, a annoncé que le trafic et l’usage de l’amphétamine dans le monde et dans l’Asie de l’Est et du Sud-Est évoluent de façon complexe. Par ailleurs, plus de 100 pays doivent faire face actuellement à l’expansion de plus de 600 substances psychotropes.

Le colonel Hoàng Anh Tuyên a indiqué que les pays devraient valoriser davantage leur rôle prédominant dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques et stratégies sur le contrôle de l’amphétamine, intensifier leur auto-suffisance, participer directement à l’élaboration des initiatives de prévention et de lutte contre la drogue de la région, à partager leur responsabilité dans la mobilisation des ressources pour ce travail. Jeremy Douglas, représentant en chef de l’UNODC en Asie du Sud-Est et en Pacifique, a donné certaines solutions pour accélérer le travail de prévention et de lutte contre la drogue dans la région et dans le monde, notamment une source de données complètes sur l’abus de la drogue.

«Les services compétents doivent s’intéresser davantage au contrôle des précurseurs de drogue, dont la méthamphétamine. Les pays doivent avoir des programmes de coopération régionale et internationale, partager les informations sur l’abus de drogue, la production de la drogue, la criminalité organisée transnationale, afin de donner des solutions stratégiques pour régler ce problème», a-t-il dit.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Champ de fleurs de sarrasin en banlieue de Hanoï Les champs de fleurs de sarrasin ont longtemps fait la beauté unique des provinces montagneuses du Nord. Mais aujourd’hui, les visiteurs peuvent admirer ces fleurs jusqu'en banlieue de Hanoï.