01/07/2022 23:31
On n'oublie pas son premier amour, dit le dicton, et ce n'est pas le rockeur canadien Randy Bachman, réuni vendredi au Japon avec la guitare fétiche qui lui avait été volée il y a 46 ans, qui dira le contraire.
>>Johnny Depp va sortir un album avec Jeff Beck
>>Little Richard, rockeur de génie et âme torturée

Le guitariste et rockeur canadien Randy Bachman (droite), reçoit sa guitare fétiche volée près d'un demi-siècle plus tôt du musicien japonais Takeshi, à qui il offre en échange une autre guitare du même modèle, le 1er juillet à Tokyo.
Photo : AFP/VNA/CVN


L'auteur avec son groupe The Guess Who du tube "American Woman" (1970) avait fait le déplacement jusqu'à Tokyo pour des retrouvailles émouvantes avec sa chère Gretsch, qui lui avait été dérobée dans un hôtel de Toronto (est du Canada) en 1976.

"J'étais anéanti", a déclaré à l'AFP le musicien de 78 ans. "J'ai écrit plusieurs chansons qui se sont vendues par millions avec cette guitare (...) C'était comme ma guitare magique. Et quand elle disparaît soudainement, la magie s'en va".

La star avait acheté ce modèle 6120 Chet Atkins de couleur orange à l'âge de 19 ans, pour 400 dollars, une somme récoltée à la sueur de son front en tondant des pelouses et en lavant des voitures.

L'artiste avait longtemps convoité cette guitare, passant des heures à l'admirer dans la vitrine d'un magasin de Winnipeg (centre du Canada) au début des années 1960, en compagnie de son ami le musicien Neil Young.

L'instrument, qu'il enchaînait par précaution aux toilettes des hôtels où il séjournait pendant les tournées de son groupe, lui avait été dérobé alors qu'il l'avait brièvement confié à un roadie.

William Long, le "fan détective" qui a retrouvé sur internet la trace de la guitare de son idole, le rockeur canadien Randy Bachman, volée près d'un demi-siècle plus tôt.
Photo :AFP/VNA/CVN


C'est grâce à un fan que M. Bachman a retrouvé sa Gretsch : son compatriote William Long a passé en revue des centaines d'images sur internet jusqu'à identifier en 2020 l'instrument, grâce à l'emplacement particulier d'un noeud dans le bois.

Le détective amateur a remonté la piste de la guitare, du site web d'un magasin de musique à Tokyo jusqu'à un musicien japonais nommé Takeshi, aperçu en train d'en jouer sur une vidéo postée sur YouTube en 2019.

Il a fallu attendre que la situation sanitaire s'améliore pour permettre à Randy Bachman de venir en personne au Japon offrir une guitare identique à Takeshi, et retrouver son amour de jeunesse.

"Celui qui l'avait a dû l'aimer autant que moi, car il n'y a pas de modifications, pas de réparations", a commenté M. Bachman. "Elle est magnifique".

Les deux musiciens ont célébré l'instant sur une scène de l'ambassade canadienne à Tokyo en jouant notamment la chanson "American Woman", connue aussi via sa reprise par Lenny Kravitz en 1999.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus impérial cultivé dans la cour d’une maison centenaire à Hanoï