17/08/2019 00:28
Nguyên Van Binh, membre du Bureau politique, secrétaire du Comité central (CC) et président de la Commission centrale de l’économie du Parti communiste du Vietnam (PCV), a reçu le 15 août à Hanoï, Philippe Le Houérou, directeur général exécutif de la Société financière internationale (SFI) et vice-président du Groupe de la Banque mondiale (BM).
>>La BM s'engage à aider le Vietnam à développer ses infrastructures
>>Le Vietnam est un marché potentiel pour Google, selon Nguyên Xuân Phuc

Nguyên Van Binh (droite), président de la Commission centrale de l’économie du PCV et Philippe Le Houérou, directeur général exécutif de la SFI. 
Photo: VNA/CVN

Le Vietnam tient en haute estime les contributions de la SFI au développement socioéconomique national, a déclaré Nguyên Van Binh, soulignant les soutiens de la SFI accordés au secteur privé vietnamien dans des domaines tels que les infrastructures, la banque, les technologies de l'information, l'éducation et la santé.

Parallèlement, la SFI a fourni des services de conseil en matière d'accès financier et aidé le Vietnam à améliorer son environnement d'investissement et sa compétitivité, a-t-il ajouté.

Pour sa part, Philippe Le Houérou a salué les politiques de gestion efficaces adoptées par le Vietnam pour stabiliser la macroéconomie, maîtriser l’inflation et promouvoir la croissance économique.

La SFI continuera d’aider le pays à perfectionner son infrastructure financière et à développer le marché des capitaux ainsi que les énergies renouvelables, a-t-il souligné.

Le même jour, Nguyên Van Binh a reçu Scott Beaumont, président de Google pour l'Asie-Pacifique et Ted Osius, ancien ambassadeur des États-Unis au Vietnam, également vice-président de Google chargé des politiques publiques et des affaires gouvernementales pour l'Asie-Pacifique.

Nguyên Van Binh s’est déclaré réjoui du succès des opérations de Google au Vietnam, suggérant au géant technologique américain d’ouvrir un bureau de représentation officiel sur son sol.

Le Parti et l'État vietnamiens maintient toujours un environnement d’affaires favorable pour les entreprises nationales et étrangères, y compris Google, a-t-il déclaré avant de demander à Google de respecter la loi du Vietnam, de protéger les droits et intérêts légitimes des organisations et individus utilisant ses services.

Scott Beaumont a souligné que Google était prêt à aider le Vietnam dans la numérisation de l'économie, ajoutant que son groupe visait à fournir une formation numérique gratuite à 500.000 propriétaires de petites et moyennes entreprises vietnamiennes afin de les aider à améliorer leur compétitivité et profiter à mieux des opportunités d'affaires dans l'économie numérique.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Des évolutions sur la carte des voyages en Asie Beaucoup de touristes sud-coréens et chinois abandonnent de plus en plus leurs destinations préférées d'auparavant telles que le Japon et Hong Kong (Chine) pour se tourner vers les pays d'Asie du Sud-Est.