01/07/2022 14:25
Le Conseil des ministres italien a approuvé jeudi 30 juin une mesure prévoyant des milliards d'euros de réductions d'impôts et de financement pour le gaz naturel alors que le gouvernement s'efforce de réduire l'impact économique de la flambée des prix des carburants.
>>Le Brent à plus de 113 USD le baril à Londres
>>Les prix élevés de l'énergie menacent l'économie mondiale
>>Italie : l'énergie hydroélectrique victime de la sécheresse

Le Premier ministre italien Mario Draghi.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

Le Premier ministre italien Mario Draghi a annoncé le plan jeudi 30 juin en fin de journée après avoir quitté le sommet de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) en Espagne. M. Draghi a participé aux deux premiers jours du sommet à Madrid, et a été remplacé le dernier jour par le ministre italien de la Défense, Lorenzo Guerini.

Dans ses remarques, M. Draghi n'a pas précisé la valeur totale du programme d'aide, mais a indiqué que la mesure comprendrait un financement de quatre milliards d'euros (4,2 milliards d'USD) de prêts à l'opérateur du marché de l'énergie GSE afin de faciliter le remplissage de la capacité de stockage de gaz avant que la demande n'augmente l'hiver prochain.

M. Draghi a déclaré que la capacité de stockage du gaz se situait actuellement entre 50 et 60% de la capacité et que son gouvernement était "convaincu que nous atteindrons notre objectif" de 90% de la capacité d'ici novembre.

Des médias italiens ont rapporté que le programme total, y compris le financement de l'opérateur GSE, pourrait s'élever à huit milliards d'euros (8,4 milliards d'USD), y compris les liquidités pour soutenir les contrats à long terme d'importations de gaz et une réduction des taxes sur les factures d'énergie. 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus impérial cultivé dans la cour d’une maison centenaire à Hanoï