06/07/2016 14:27
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé aux ministères du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales (MOLISA en abréviation anglaise), et de l'Agriculture et du Développement rural (MADR), d'élaborer des politiques pour aider les pêcheurs victimes d'une récente hécatombe de poissons.
>>Hécatombe de poissons : poursuite du soutien aux pêcheurs
>>L'assistance opportune aux personnes touchées par l'hécatombe de poissons
>>Le PM demande de veiller à l’environnement de vie des habitants

Des pêcheurs du district de Ky Anh, province centrale de Hà Tinh.
Photo : Công Tuong/VNA/CVN

Les politiques, qui portent principalement sur la création d'emplois, la reconversion professionnelle et le rétablissement de l'environnement marin, bénéficieront à quelque 263.000 travailleurs des quatre provinces centrale de Hà Tinh, Quang Binh, Quang Tri et de Thua Thiên-Huê.

Dans un entretien accordé à l'Agence Vietnamienne d'Information (VNA), le vice-ministre du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, Doan Mâu Diêp, a annoncé qu'environ 100.000 de ces 263.000 personnes avaient été directement affectées par ces évènements, selon les données cumulées du MOLISA et du MADR.

Ces derniers ont décidé le 4 juillet de deux trains de mesures. Le premier, pris en charge par le MADR, consiste à aider les pêcheurs côtiers à pratiquer la pêche hauturière. Le second, incombant au MOLISA, porte sur la formation professionnelle, la création d'emplois et l'envoi de travailleurs à l'étranger.

Le MADR devra demander au gouvernement d'accorder des prêts à taux préférentiel. Le ministre du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, Dào Ngoc Dung, travaillera avec les autorités locales pour définir des mesures globales pour soutenir les pêcheurs locaux.

Un projet global de formation professionnelle

Dans un établissement de formation professionnelle de la province centrale de Thua Thiên-Huê. Photo : Hô Câu/VNA/CVN

De l'avis des responsables du MOLISA, l'important est de fournir des moyens de subsistance à la population, d'où la nécessité d'élaborer un projet global de formation professionnelle, de création d'emplois et d'envoi de travailleurs à l'étranger, notamment ceux des districts défavorisés du littoral.

Certains programmes d'envoi de travailleurs à l'étranger à faible frais sont envisagés, notamment l’EPS de la République de Corée (programme de délivrance de permis de travail aux étrangers), ou encore le programme d'IM Japan (organisation de développement de la main-d’œuvre internationale du Japon).

Le MOLISA a demandé aux entreprises d'envoi de travailleurs à l'étranger de privilégier les personnes touchées par la récente mort en série de poissons et a chargé ses services compétents de les aider à trouver un emploi en Thaïlande, dans le cadre d'un accord de coopération entre les deux pays.

Des priorités seront également accordées dans le cadre des programmes d'envoi d'aides-soignants au Japon et en Allemagne.

Il demandera au gouvernement d'intégrer les personnes sinistrées au projet d'aide des districts défavorisés pour augmenter l'envoi de personnel à l'étranger et réduire durablement la pauvreté pour la période 2009-2020, ainsi que de leur faire bénéficier de la politique de soutien à la formation professionnelle et à la création d'emploi pour les personnes expropriées.

Selon Doan Mâu Diêp, le  MOLISA accordera également des assistances aux entreprises qui recrutent de telles personnes, notamment pour l'assurance sociale et l'assurance-chômage.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.